David Strettle Clermont VS Ospreys 11 2015
David Strettle de l'ASM Clermont va à l'essai | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont vient à bout des Ospreys

Publié le , modifié le

Clermont est entré dans la Coupe d'Europe dans les meilleures conditions en s'imposant dîmanche face aux Ospreys de Swansea (34-31), au terme d'une rencontre très enlevée, où les Gallois, toujours menés au score, n'ont jamais abdiqué. Les deux équipes ont pris le bonus offensif.

Le paradoxe réside justement dans le fait que les Clermontois soient parvenus à prendre l'avantage, alors qu'ils ont été sérieusement malmenés devant, et le plus souvent sur le reculoir en première période. Mais ils ont cette capacité à transformer les ballons et sur les quelques récupérations qu'ils ont eues, ils ont su créer le danger, en s'appuyant sur des joueurs tournés vers l'offensive, comme Abendanon en fer de lance, et sur des actions rondement menées, ils ont trouvé deux fois la faille . D'abord par Strettle qui a trompé la défense galloise sur une chevauchée personnelle, une course plein axe de 50 m, puis avant la pause par Aurélien Rougerie à la conclusion d'une attaque en première main. Clermont menait 20-3 à la mi-temps.

La remontée des Gallois

Mais rien n'était fait pour autant, puisque les Auvergnats subissaient dès l'entame du second acte, la puissance d'une équipe de Swansea qui marquait deux essais en dix minutes, par Tipuric et Walker, sur des erreurs de concentration clermontoises. Mais ces réalisations concrétisaient le réveil gallois. Les Ospreys entreprenaient alors de livrer une course poursuite, Alors que Lopez apportait son expérience dans le jeu au pied, les Auvergnats reprenaient plusieurs longueurs d'avance par Strettle, encore lui et encore une fois sur une action personnelle et un ballon rapidement joué, puis par Fofana aplatissant une passe de pied de Brock James, ce qui permettait à l'ASM de mener 32-17 à un quart d'heure de la fin.

Mais les Gallois s'accrochaient encore et toujours et n'hésitaient pas à continuer à mettre du jeu, alors que Biggar en artisan derrière la mêlée apportait sa contribution dans le jeu offensif. En moins d'une minute, en toute fin de partie, alors que les Clermontois avaient du mal à maîtriser les vagues des joueurs de Cardiff, ceux-ci parvenaient à inscrire deux essais par Parry d'abord, puis par Habberfield, sur des actions de relance qui ont mis à mal toute la défense clermontoise.  

Certes, au final, les Clermontois ont empoché une victoire assortie du bonus offensif, mais ils peuvent avoir des regrets, car ils ont laissé leur adversaire repartir  avec deux points (bonus offensif et défensif) qui compteront peut-être à la fin. 

Christian Grégoire