Clermont-UBB
Clermontois et Bordelo-Béglais on livré une belle rencontre riche en offensives. | Maxppp - Thierry Larret

Clermont vient à bout de l'UBB, Castres retrouve des couleurs

Publié le , modifié le

Dominé par le Leinster la semaine dernière, Castres a parfaitement bien réagi en s'imposant avec la manière et avec le bonus offensif face à Northampton (41-7) samedi lors de la 2e journée de Coupe d'Europe. Le CO efface son goal-average et se replace dans la poule 4. De son côté, dansq la poule 5, Clermont a fait valoir son expérience et sa puissance pour s'imposer face à Bordeaux-Bègles (49-33) au terme d'une rencontre de haute intensité où onze essais ont été inscrits.

C'est une belle performance qu'ont réussie les clubs français après une première journée décevante. A l'image de l'équipe de Castres, complètement ballotée en Irlande, et qui n'a pas seulement gagner contre la solide formation anglaise de Northampton, mais qui a aussi démontré un potentiel qu'on ne lui avait encore peu vu cette saison. Près de trois ans que cela ne leur était pas arrivé ! Peu avides des joutes européennes habituellement, les Tarnais restaient sur une série noire de dix défaites consécutives dans cette compétition depuis une victoire en décembre 2013 face aux Ospreys.

Des Castrais en état de grâce

Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, les Castrais ont fait passer une après-midi cauchemardesque aux Saints, à la peine en championnat. Signe de sa détermination, le CO a inscrit son premier essai par David Smith (30e, 13-0) en situation d'infériorité numérique, après l'exclusion temporaire de Rory Kockott (23e), suite à un raffut d'Alex Tulou sur Picamoles. En pleine confiance pour leur retour à Pierre-Antoine (après trois défaites consécutives au Leinster, à Montpellier et à Clermont), les Castrais ont enchaîné sur un essai d'Antoine Tichit en force (39e), avant que David Smith ne signe un doublé en bout de ligne au retour du vestiaire (44e).
Et si Northampton a sauvé l'honneur par James Wilson (73e), Castres est allé ensuite arracher le bonus sur un quatrième essai d'Alexandre Bias (74e) et a poursuivi son festival sur un exploit en solitaire de son jeune demi de mêlée Antoine Dupont (77e).

Ce résultat surprenant mais rassurant pour les Tarnais leur permet de revenir en lice  pour une qualification en quarts de finale qui leur échappe depuis 2002, année de leur seule épopée européenne achevée sur une demi-finale perdue face au Munster.

Clermont en rouleau-compresseur  

Pour Clermont qui avait l'avantage d'affronter une autre équipe du Top 14, ce qui faisait qu'elle était davantage dans son élément, cette deuxième victoire obtenue avec panache lui permet de faire le plein de points et de trôner en tête de sa poule. Les Bordelais ont pourtant fait douter l'ASM en première période, avec un premier essai de Jean-Marcellin Buttin (4e), euphorique sur la pelouse de son ancien club avec un doublé (67e) et une passe décisive au final, et un deuxième de Jayden Spence (22e). Mais Clermont, qui surnageait grâce au pied sûr de Parra, presque infaillible face aux poteaux, a profité d'une supériorité numérique pour passer devant à la pause grâce à Noa Nakaitaci (16-14, 32e).

La seconde période aura eu une toute autre physionomie, le rouleau compresseur auvergnat se mettant en place dès le retour des vestiaires. Alexandre Lapandry (42e), Wesley Fofana (47e) et Sébastien Vahaamahina  (63e) assuraient le bonus offensif, avant que David Strettle (69e) et Sitaleki Timani (76e) alourdissent encore la marque .Mais l'UBB se régalait aussi avec un essai supplémentaire de Buttin, un de Metuisela Talebula (72e) et un de Gauthier Doubrère (80e).

Certes, ce sont les Clermontois qui l'ont emporté au terme d'un match comme on aimerait plus souvent, notamment en championnat, mais les deux clubs français sortent gagnants de ce duel avec un bonus offensif chacun. Les Clermontosis sont désormais solides leaders. Les Girondins eux n'ont rien à regretter. Ils ont beaucoup donné dans cette partie même s'ils ont connu un passage à vide en deuxième période. S'ils parviennent à livrer d'autres rencontres de cette envergure, ils peuvent tout à fait espérer s'en sortir sur la scène européenne. 

Emotion au Munster

Dans la poule 1,dans un contexte très particulier, avec une énorme émotion sous le signe de l'hommage à Thomond Park à leur entraîneur Anthony Foley, les joueurs du Munster  se sont fait un point d'honneur à signer face à Glasgow une victoire pour l'histoire (38-17). Même mise à mal, lorsqu'elle fut en infériorité numérique, l'équipe irlandaise a trouvé la force et l'orgueil pour  s'imposer. 

Christian Grégoire