Clermont - Leinster
Aurélien Rougerie dans la défense du Leinster | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Clermont à l'Aviva pour un exploit

Publié le , modifié le

Une semaine après avoir mis fin à une invincibilité de deux ans en Europe du Leinster, Clermont rend visite aux Irlandais dans leur enceinte de l'Aviva Stadium où ils n'ont jamais perdu. Mais pour espérer voir les quarts de finale, le Leinster est condamné à la victoire, avec le bonus. Toulouse peut pratiquement empocher son ticket en cas de victoire chez les Ospreys, alors que Montpellier peut confirmer sa 1ère victoire de l'Histoire à l'extérieur face à Cardiff.

LEINSTER - CLERMONT EN DIRECT A 16H30

Le Leinster va-t-il perdre sa couronne ? C'est à cette question que les Clermontois peuvent apporter une réponse positive ce samedi. Double championne d'Europe en titre, la province irlandaise compte cinq points de retard sur les Auvergnats après leur première défaite en deux ans, la semaine dernière, à Marcel-Michelin. S'imposer dans ce match retour est donc une obligation, mais pour rêver de la 1ère place, seule certitude pour s'ouvrir les portes des quarts de finale, les coéquipiers de Jonathan Sexton sont également contraints de s'emparer du point de bonus offensif, en marquant quatre essais, tout en ne laissant pas l'ASM prendre le bonus défensif, en finissant à moins de 7 points. Or, l'équipe de Joe Schmidt n'a marqué qu'un seul essai lors de ses trois premiers matches européens. Battue (15-12) à Clermont, elle se voit proposer un énorme défi, sans son capitaine O'Driscoll ni Kearney ou Fitzgerald, face à des Jaunards toujours invaincus sur la scène européenne. Vern Cotter a décidé de procéder à deux changements par rapport au match aller, en plaçant Bardy en 3e ligne, Chaume en pilier gauche alors que Brock James reste incertain, et pourrait donc céder sa place, au dernier moment, à David Skrela. C'est donc avec le quinté Nalaga-Fofana-Rougerie-Sivivatu-Byrne, si entreprenant voici une semaine, que l'ASM tentera de renverser une deuxième fois la montagne du Leinster. Et se diriger vers les quarts de finale avec d'énormes certitudes.

Toulouse sur l'autoroute ?

Des certitudes, les Toulousains en ont également. S'ils doivent se passer de Fritz et McAlister, blessés la semaine dernière, ils ont plus que jamais les cartes en main pour valider leur billet pour les quarts. D'autant qu'avec Gaël Fickou au centre, le Stade n'est pas considérablement amoindri, et le retour de Thierry Dusautoir en 3e ligne ne contribue pas à alléger l'armada toulousaine. "Devant, ça va, nous avons 95% de l'effectif mais on a deux n°10 sur le flanc. C'est derrière que ça pose un problème", a déclaré jeudi Jean-Baptiste Elissalde, entraîneur des lignes arrières. Outre Fritz et McAlister, le staff doit se passer de Matanavou, Donguy et Poitrenaud. Chez les Gallois de Swansea, Toulouse abordera la rencontre en premier de poule avec trois points d'avance sur les Anglais de Leicester qui joueront en Italie contre Trévise. Et un statut d'invaincu, comme Clermont. Si les clubs français et anglais l'emportent comme prévu, ils devraient se disputer la première place de la poule lorsque Toulouse se déplacera à Leicester le week-end des 18, 19 et 20 janvier."L'organisation défensive, c'est là que ça pêche", a ajouté l'ancien demi de mêlée international qui a précisé qu'un travail tactique et vidéo avait été spécialement mis en place sur ce thème cette semaine par l'équipe technique du manager Guy Novès.

A Montpellier, l'euphorie née de la première victoire à l'extérieur de l'équipe en Coupe d'Europe a laissé place à la concentration. Car Cardiff vient dans l'Hérault avec l'ambition de remporter enfin un succès dans cette Coupe d'Europe. Calée en deuxième position de la poule 6, l'équipe montpellieraine a peu d'espoirs d'arracher l'une des meilleures places de 2e, et la RCT, leader du groupe, semble hors de portée des trois équipes de ce groupe. Pour cet affrontement, les joueurs de Fabien Galthié arboreront un maillot spécial, avec les noms des abonnés du club inscrits dans leur numéro sur leur dos. "Pour se qualifier, on n'est pas en très bonne posture. A la différence de Toulon, qui compte trois victoires et un bonus", relève l'entraîneur. "Mais on a été performant dimanche et on va voir ce qui se passe. On ne va pas galvauder la Coupe d'Europe". Sans Gorgodze, suspendu, ni Tukou et Martin blessés, Montpellier veut poursuivre son apprentissage du plus haut niveau: "Se qualifier pour les quarts de finale est un objectif du club, mais on pense avant tout à gagner en expérience", explique le demi d'ouverture Benoît Paillaugue. "En Coupe d'Europe, on sait qu'une défaite peut suffire pour ne pas se qualifier. Si on veut préserver une chance, il faut gagner les trois matches".