Clermont s'impose chez les Irlandais du Leinster
Fofana et Clermont ont pris leur revanche sur le Leinster | PETER MUHLY / AFP

Clermont face au cauchemar irlandais

Publié le , modifié le

Longtemps barré dans sa progression par le Leinster qu'elle a cette fois écarté en poule, Clermont veut décrocher sa première finale de Coupe d'Europe, samedi à Montpellier, face au Munster. L'an dernier, le Leinster leur avait barré la route. Sans Vosloo ni Rougerie mais avec James et Nalaga, les Clermontois vont se frotter au traditionnel "fighting spirit" incarné par Paul O'Connell, guerrier toujours à la limite voire au-delà. Entre le jeu déployé des Auvergnats et le jeu au près des Munstermen, qui passera pour aller en finale qui se disputera, cette année, à Dublin ?

CLERMONT - MUNSTER, EN DIRECT A PARTIR DE 18H SUR FRANCE 2 ET FRANCETVSPORT.FR

L'image est toujours dans toutes les têtes. L'an dernier, à Bordeaux, Wesley Fofana s'était affalé sur la ligne d'en-but du Leinster sans parvenir à aplatir l'essai de la victoire à la dernière minute de la demi-finale. Encore une fois, Clermont devait laisser passer cette formation du Leinster, en route pour son deuxième sacre européen. Comme en 2002-2003 (en poules), en 2009-2010 (quarts de finale), en 2010-2011 (en poules). Mais cette année, pour leurs nouvelle retrouvailles, les Clermontois ont montré qu'il avaient franchi un cap, s'imposant à domicile comme en Irlande, pour atteindre désormais le stade des demi-finales. Pour leur deuxième présence à ce niveau, ils vont néanmoins encore croiser le chemin d'une équipe irlandaise, en l'occurrence le Munster. Double champion d'Europe (2006 et 2008), cette province n'est pas à prendre plus à la légère que le Leinster. Si Clermont ne dispute que la deuxième demi-finale de H Cup de son histoire après celle de l'an dernier, la formation irlandaise figure pour la dixième fois dans le dernier carré de la prestigieuse compétition européenne 

Privilégiant le jeu au près, le combat d'avants, parfois un jeu restrictif, la Red Army dispose également de belles armes parmi ses trois-quarts, avec notamment les ailiers internationaux Earls et Zebo, sans oublier ce diable de Ronan O'Gara, toujours précis au pied. "Ce sera un gros combat, comme toutes les demi-finales, et encore plus face au Munster qui a un gros paquet d'avants, qui aime ce jeu d'avants (...) Ça promet un gros engagement", juge Julien Bonnaire, habitué à ce genre d'affrontements plus que virils. Il pourra d'ailleurs de nouveau croiser la route de Paul O'Connell, guerrier impénitent, pris en flagrant délit de coups de pied au sol à un adversaire dans la Ligue Celtique, mais pas attrapé ni par l'arbitre, Nigel Owens, ni par le responsable de la vidéo. Le geste aurait pu valoir une suspension, et donc une absence lors de cette demi-finale. Ce n'est pas le cas, malgré la polémique, y compris en Irlande. Et cet après-midi, le même Nigel Owens officiera. Fera-t-il preuve d'une plus grande attention à l'égard de cet emblématique 2e ligne ?

Parra, meilleur réalisateur, Nalaga, meilleur marqueur de la H Cup

Avec son jeu complet, ses trois-quarts aux jambes de feu, et le retour sur le pré de son maître à jouer, Brock James, l'ASM a toutes les cartes en mains pour franchir cette étape. "C'est possible parce qu'on a le potentiel pour, parce qu'on a les joueurs pour", assure le Clermontois Julien Bonnaire, nommé capitaine en l'absence d'Aurélien Rougerie. "Après, il faut être constants 80 minutes, être bons 80 minutes, être tous ensemble, réussir le match parfait et, pour moi, on en a la capacité". Le meilleur réalisateur de la Coupe d'Europe (Morgan parra, 97 points), les deux meilleurs marqueurs d'essais (Nalaga 6 essais, Fofana 5 essais), une belle confiance, tout est en place pour que les hommes de Vern Cotter poursuivent leur parcours: "On a l'envie d'aller plus loin, bien sûr. On joue pour ça, pour gagner des titres. On a souvent fait des belles saisons mais la saison n'est belle que quand il y a quelque chose au bout", résume Julien Bonnaire. "La frustration de l'année dernière est surtout venue à cause de ça. On a donné beaucoup toute l'année mais on n'avait rien eu en retour. C'est pour ça qu'on a envie de viser un peu plus haut cette année. Je suis sûr qu'on a les moyens de le faire."

Tous les voyants semblent au vert du côté des Jaunards, mais rien n'est jamais acquis. Et l'entraîneur néo-zélandais, Vern Cotter, sait que l'impondérable peut faire basculer un match. Et cela peut être la pluie: "Forcément, ça fait partie du jeu. Craindre, c'est un mot un peu fort, mais s'adapter, oui, s'il le faut. Vu le nombre de journées où ils ont de la pluie en Irlande, je pense que ça les avantage, mais j'espère qu'il fera chaud aussi parce qu'ils n'ont pas trop l'habitude de ça."

Les équipes

Clermont: Byrne - Sivivatu, King, Fofana, Nalaga - (o) James, (m) Parra - Bardy, Chouly, Bonnaire - Hines, Cudmore - Zirakashvili, Kayser, Domingo
Remplaçants: Paulo, Debaty, Ric, Pierre, Lapandry, Radosavljevic, Skrela (ou Nakaitaci), Buttin
   
Munster: F. Jones - Earls, Laulaa, Downey, Zebo - (o) O'Gara, (m) Murray - O'Donnell, Coughlan, O'Mahony - O'Connell (cap.), D. Ryan - B.J. Botha, Sherry,
Kilcoyne
Remplaçants: Varley, du Preez, J. Ryan, Holland, Butler, C. Sheridan, Keatley, Hurley
   
Arbitre: Nigel Owens (WAL)