Aurélien Rougerie, Clermont
Le capitaine clermontois Aurélien Rougerie | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont et Toulon pas vernis au tirage

Publié le , modifié le

Double tenant de la Coupe d'Europe, le RCT n'a pas été gâté au tirage au sort de la compétition qui lui succède, appelée Champions Cup. Les Toulonnais se trouvent dans une poule 3 en compagnie des Anglais de Leicester, des Irlandais de l'Ulster et des Gallois de Llanelli. Mais Clermont n'a pas été plus épargné dans la poule 1 avec les Saracens, le Munster et Sale. Dans la poule 4, duel franco-français entre Toulouse et Montpellier, Glasgow et Bath complétant le groupe. Le vice-champion de France castrais se trouve en poule 2 avec le Leinster, les Harlequins et les London Wasps. Pas simple non plus. Quant au Racing-Métro, il sera avec Northampton, les Ospreys et Trévise dans un tirage pas évident.

C'est décidément une habitude pour Clermont. Chaque année, Aurélien Rougerie a l'habitude de parler de "poule de la mort" pour évoquer le tirage fait pour ses troupes à l'échelle européenne. Et le changement de H Cup en Champions Cup n'a pas modifié cette "tradition". Eliminée en barrage du Top 14 par Castres à domicile, et en demi-finale de la Coupe d'Europe par les Saracens, l'ASM va recroiser le chemin des Anglais. Vice-champion d'Europe et champions d'Angleterre, les Sarries ne seront pas le seul épouvantail de cette poule 1, puisque le Munster, qui avait barré la route de Toulouse en quarts de finale avant de tomber sur Toulon, sera également de la partie. Le double vainqueur de la compétition (2006 et 2008) sera un sacré morceau pour les Auvergnats. Et pour compléter le tableau, une autre équipe anglaise, en l'occurrence Sale, sera à même de troubler n'importe quel jeu, même si elle est clairement en-dessous, sur le papier, des trois autres.

Leicester pour le RCT, le Leinster pour le CO

Toulon aurait presque pu prétendre détenir le statut de "poule de la mort" dans le groupe 3. Les Anglais de Leicester (3e du championnat d'Angleterre), les Irlandais de l'Ulster seront de redoutables adversaires, candidats à la qualification. Llanelli a perdu de sa superbe mais les Gallois peuvent encore mettre à mal bon nombre d'équipes, surtout à domicile. Mais dans cette première saison de la ER Champions Cup n'offre à personne un chemin très simple. Dans la poule 4, Montpellier se retrouve encore une fois face à une équipe française, en l'occurrence Toulouse, ainsi qu'avec Glasgow et Bath. Mais pour les deux clubs français, la qualification est largement envisageable. 

Il faudra batailler pour Castres, qui a le malheur de se trouver avec l'ancien double tenant du titre (avant le doublé du RCT), Leinster, bien décidé à revenir au sommet de l'Europe malgré la retraite de Brian O'Driscoll. Les Harlequins et les London Wasps ne seront pas évidents à négocier. Enfin, le dernier représentant tricolore, le Racing-Métro, devra se montrer très sérieux, voire brillant, pour sortir de la poule 5. Les Saints de Northampton, dauphins des Saracens en Angleterre la saison passée, sont les favoris de ce groupe, mais les Ospreys et Trévise ne sont pas à prendre à la légère. Les Parisisiens n'ont toujours pas franchi le cap des poules en Coupe d'Europe. 

Les poules de la Champions Cup

Poule 1: Saracens, Munster, Clermont, Sale
Poule 2: Leinster, Castres, Harlequins, London Wasps
Poule 3: RC Toulon, Leicester, Ulster, Llanelli
Poule 4: Glasgow, Montpellier, Bath, Toulouse
Poule 5: Northampton, Racing-Métro, Ospreys, Trévise