Sebastien Vahaamahina (Clermont)
Sebastien Vahaamahina, le deuxième-ligne clermontois, tente de percer la défense des Saracens | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont double face aux Saracens

Publié le , modifié le

Après son énorme succès en Angleterre lundi (46-14) sur la pelouse des Saracens, l'ASM Clermont a une nouvelle fois dominé les Anglais à Marcel-Michelin grâce à une pénalité de Scott Spedding dans les toutes dernières minutes (24-21). Malgré leur entame ratée, les Clermontois empochent un quatrième succès en ER Champions Cup et font un énorme pas vers la qualification et un quart de finale à domicile devant ce public si exceptionnel.

Qu'elle était importante cette pénalité de plus de 50 mètres de Scott Spedding à deux minutes de la fin... Elle venait couronner tous les efforts clermontois après une entame ratée marquée par un 13-0 encaissé en dix minutes seulement. L'arrière international n'a pas tremblé pour envoyer Marcel-Michelin au paradis et faire rugir les 19 000 supporteurs clermontois. Grâce à ce succès, l'ASM compte désormais 18 points dans la Poule 2, soit sept de plus que les Saracens à deux journées de la fin de cette première phase. Avec ces 18 unités, Clermont égale le score du Leinster, seul autre leader à atteindre ce total après quatre journées. Sauf catastrophe lors des deux dernières journées, les Jaunards devraient se qualifier pour les quarts de finale. Cerise sur le gâteau, ce premier match couperet se jouera sans doute à domicile.

Morgan Parra : "Un combat" 

Autant l'ASM s'était promenée lundi à l'Allianz Park, marquant six essais, autant elle a obtenu cette victoire à force d'abnégation et de courage. Ils ont ainsi d'abord dû combler un retard de 13 points concédé dès les dix premières minutes. Les Clermontois disaient avant le match être prévenus que les "Sarries", qui jouaient leur va-tout dans la compétition -- ils peuvent encore viser un billet de meilleur deuxième -- allaient montrer un autre visage.

Ils ont pourtant été surpris par l'agressivité adverse, du moins ils n'ont pas su la contrer. Malgré la perte précoce de leur arme fatale Alivereti Raka et de Damian Penaud (27), ils ont rectifié le tir petit à petit, montant le curseur, dans le sillage d'un Sébastien Vahaamahina et d'un Fritz Lee omniprésents. Pour passer devant, à force de pénalités, à la 47e minute (15-13). Mais il était dit qu'ils devraient souffrir jusqu'au bout. Parole tenue après l'essai d'Alex Lozowki (63), en supériorité numérique (carton jaune pour Abendanon, 60), qui a permis aux Anglais de mener 21 à 18. Nouveau coup de collier à donner, de nouveau grâce au pied: Parra a ainsi égalisé après de longues minutes stériles devant l'en-but des Saracens (72), avant que Spedding, donc, ne libère les spectateurs. Et n'offre à Clermont, toujours à la recherche de son premier titre en Coupe d'Europe, une victoire moins belle dans le contenu que lundi, mais au moins aussi savoureuse.

Avec AFP

Christophe Gaudot @ChrisGaudot