Coupe d'Europe Wesley Fofana 042014
Wesley Fofana auteur d'un nouvel essai avec les Clermontois | AFP - Thierry Zoccolan

Clermont dompte les Tigres de Leicester

Publié le , modifié le

Clermont s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe d'Europe en venant à bout des Anglais de Leicester (22-16) au terme d'un quart très accroché, samedi sur sa pelouse de Michelin où il n'a plus perdu depuis 75 rencontres. Les Clermontois ont maîtrisé la première période face à des Anglais sans solution, avant de faire le dos rond en 2e mi-temps, mais ils ont su faire preuve de courage et d'abnégation défensive jusqu'à l'ultime minute pour sortir victorieux de ce match-couperet. En demi-finales, Clermont jouera sur la pelouse des Saracens qui s'est qualifié en l'emportant (17-15) en Ulster.

Cette opposition entre des Clermontois, finalistes malheureux de la compétition l'an dernier, mais un peu balbutiants ces dernières semaines, et des champions d'Angleterre en titre qui montent en puissance après des débuts difficiles, fut une véritable rencontre de Coupe d'Europe. Avec de l'intensité et  de l'engagement. Les Clermontois se sont montrés les plus présents dans le combat au près, les plus rigoureux dans les zones de contest, et ont su surtout mis davantage de rythme que les Anglais, notamment en première mi-temps. Les Tigres semblaient n'avoir que peu de griffes, laissant Clermont jouer sur l'avancée, et donner de la vitesse au ballon. 

Les Auvergnats sur un volcan

Après avoir ouvert le score sur une pénalité de Parra, Clermont faisait un premier break sur un essai de Fofana, à la conclusion d'un enchaînement initié par Rougerie. A 10-0, les Auvergnats ne baissaient pas de pied et continuaient de danser sur un volcan face à des Anglais éteints, qui perdaient des ballons ou les redonnaient trop facilement, et commettaient des fautes, permettant à Morgan Parra de corser l'addition (13-0 puis 16-0). Les hommes de Vern Cotter jouaient parfaitement leur partition et semblaient ne pas pouvoir perdre le fil du match, avant la première fausse note. Sur la seule grosse occasion anglaise, une belle transversale au pied de Williams terminait dans les bras de Crane qui surprenait la défense clermontoise (19-7, 37e). 

Le réveil anglais

Leicester revenait après le repos avec d'autres intentions et prenait à son tour le contrôle des opérations. Clermont ne dominait plus les impacts mais les subissait et, commençait à lâcher des pénalités. Williams permettait ainsi à ses couleurs de revenir à 19-16. Malgré tout, l'ASM résistait avec une défense de fer, un pack à toute épreuve, et une capacité d'alterner le jeu pour contourner le bloc anglais devenu performant. Finalement, il fallait encore une fois être costaud, et garder la maîtrise sur un ballon porté, pour pousser à la faute l'Anglais Weldrom qui héritait d'un carton jaune. Après une demie-heure difficile, Clermont profitait de cette supériorité numérique, reprenait un peu d'air sur une nouvelle pénalité de Parra (22-16, 65e) et, malgré les dernières déferlantes anglaises, parvenait à tenir la cadence et le score, pour aller chercher un succès mérité et peut-être prometteur.

Déclarations: 

Vern Cotter, entraîneur de  Clermont : "En première période, je pense qu'on a produit les meilleures 40 minutes depuis longtemps. Après on a eu un passage à vide. J'ai trouvé notre  défense très intéressante, j'ai trouvé que les joueurs avaient beaucoup joué les uns pour les autres. Brock (James) et Morgan (Parra) ont très bien géré la partie stratégique et ça nous a permis de mettre la pression d'entrée. On a vu du jeu au pied long, court, ça fait plaisir de voir de l'alternance comme cela. C'est un résultat important qui nous amène en demi-finales. "

Richard Cockerill, directeur du rugby de Leicester:  "Je suis déçu du résultat, évidemment. Mais être à 19-7 à la mi-temps et se remettre en position  de gagner le match, c'est plutôt satisfaisant bien sûr. Mais d'abord, Clermont  est une grande équipe, ils ont joué vraiment très bien en première période,  avec un public fantastique. On a été complèment privé de munitions en première période, j'ai trouvé qu'on leur a trop rendu de ballons. Ils ont très bien  commencé et nous ont mis sous pression, on a eu du mal à les contenir. Puis ils ont manqué de concentration en seconde période et on en a profité. Nous, on a bien joué par moments et félicitations aux joueurs d'avoir su inverser la  dynamique en seconde période. Je ne suis pas du genre à me plaindre et je ne  vais pas commencer là: c'était un sacré bon match."

L'essai de Fofana  

L'essai anglais de Crane

Christian Grégoire