Sofiane Guitoune a été auteur d'une passe sautée décisive sur le deuxième essai
Sofiane Guitoune a été auteur d'une passe sautée décisive sur le deuxième essai. | PASCAL PAVANI / AFP

Champions Cup : une victoire laborieuse pour le Stade Toulousain face à Bath

Publié le , modifié le

Qualifié pour les quarts de finale de la Champions Cup avant le coup d’envoi de la rencontre face à Bath, le Stade Toulousain a réalisé l'essentiel, se faisant peur en seconde période face à son adversaire du jour, pour signer un troisième succès à domicile dans cette phase de poule (20-17). Une performance que le club français n’a plus réalisée depuis 2012/2013.

Sans forcer. Le Stade Toulousain a très vite pris la mesure de Bath pour passer une après-midi tranquille au Stade Ernest-Wallon, devant ses spectateurs qui pouvaient fêter dès l’avant-match de la qualification de son équipe pour les phases finales. Peu avant le quart d’heure de jeu, Joe Tekori a ouvert le score suite à un maul perçant la défense anglaise dans son en-but. Un premier essai transformé par son buteur Zack Holmes.

Malgré un deuxième essai refusé pour Yoann Huget qui a aplati le ballon en mordant la ligne de touche (28e), les Rouge et Noir ont réalisé le break grâce à Antoine Dupont, suite à une énorme domination toulousaine. Sur l’essai, Sofiane Guitoune effectue une belle passe sautée avant de voir Huget sauver le ballon au pied vers Dupont. Ce dernier donne un dernier coup de pied avant d’aplatir le cuir dans l’en-but face à une défense hagarde.

En deuxième période, les hommes d’Ugo Mola ont baissé en intensité, semblant se contenter de cette victoire non bonifiée pour éviter le Leinster en quarts de finale, afin de se déplacer au Racing 92. Il n’en fallait pas moins pour que les Anglais profitent de cette attitude pour réduire le score. Face à un rebond devant sa ligne d’en-but, Dupont a tergiversé et s’est loupé dans sa défense, offrant l’essai à Semesa Rokoduguni (17-10, 59e). Mieux, ils ont failli mettre à mal les plans toulousains en revenant à trois points en fin de rencontre, grâce à un essai de Zach Mercer

Le Stade Toulousain devra donc retenir la très bonne première mi-temps et oublier cette très mauvaise gestion de match en deuxième période. Les coéquipiers de Romain Ntamack se déplaceront donc sur le terrain du Racing 92, l'autre club français qualifié pour les phases finale, et tenter de décrocher une place en demi-finale. Quoiqu'il en soit, la France est assuré d'avoir un représentant en demi-finale. Les Toulousains n'ont plus atteint ce stade depuis 2011, l'année de leur dernier titre européen.

Les réactions 

Yoann Huget : "on va apprendre, on est un jeune groupe"

Ugo Mola : "La bonne nouvelle c'est qu'il y aura un club français en 1/2 finale"