Antoine Dupont Stade Toulousain
Auteur d'un doublé contre le Racing 92, le jeune demi de mêlée du Stade Toulousain, Antoine Dupont, a été intenable. | Martin Bureau / AFP

Champions Cup : un Stade Toulousain héroïque élimine le Racing 92

Publié le , modifié le

Le Stade Toulousain a éliminé le Racing 92 en quart de finale de Champions Cup (21-22). Réduits à 14 après vingt minutes de jeu et le carton rouge de Zack Holmes, les Toulousains ont été héroïques pour résister aux Franciliens. Ils affronteront le Leinster en demi-finale.

Héroïques Toulousains ! Réduits à 14 pendant presque une heure après l'expulsion de Zack Holmes, ils ont su gérer leurs temps faibles et conserver leurs forces pour éliminer le Racing 92 en quart de finale de Champions Cup (21-22). Ils affronteront le Leinster en demi-finale, le week-end du 19 avril. 

Le résumé de Racing 92-Toulouse

Début de match canon

Si l'enceinte de la Paris La Défense Arena est fermée, les deux équipes avaient elles décidé d'ouvrir le jeu. Et Toulouse, rayonnant offensivement cette saison, a trouvé la faille dès la 8e minute. Antoine Dupont a profité d'un long mouvement en plusieurs temps pour aller inscrire le premier essai de la rencontre. Mais Teddy Thomas a ramené le Racing en tête dix minutes plus tard (10-7, 19e). Et le champion de France 2016 a vu le vent tourner avec l'expulsion du demi d'ouverture toulousain Zack Holmes pour un plaquage haut sur Zack Holmes (23e).

La premier essai d'Antoine Dupont

L'expulsion de Zack Holmes

Le Racing n'en profite pas

Mais l'avantage numérique des Racingmen n'a pas duré longtemps en première période. Cinq minutes après la sortie d'Holmes, Teddy Thomas, à la faute dans un maul, a reçu un carton jaune, synonyme d'expulsion temporaire. Toulouse a profité des espaces offerts par cette nouvelle configuration, à 14 contre 14, pour repasser devant. Maxime Médard a conclu une superbe action collective, avec une chistera décisive de Guitoune pour envoyer son coéquipier dans l'en-but (30e, 10-12). Ils ont ensuite aggravé l'écart avec le second essai d'Antoine Dupont, directement sous les poteaux (36e, 10-19). 

L'essai de Maxime Médard

Toulouse tient bon

L'impact physique de l'expulsion s'est fait sentir dans le second acte, avec une mainmise progressive du Racing. Mais Toulouse a répondu à la pression francilienne, limitant leurs adversaires à deux pénalités de Maxime Machenaud (16-19, 58e). Et sur un contre, ils ont poussé à la faute Juan Imhoff (67e), entraînant un carton jaune salvateur pour les visiteurs. L'occasion également pour Thomas Ramos de redonner six point d'avance aux siens (16-22, 68e). Le fameux momentum semblait alors tourner du côté toulousain, avec un Racing proche de la rupture

Chat redonne espoir

Mais une touche à quelques mètres de l'en-but a relancé les Franciliens. Intercepté par l'alignement toulousain, le ballon a rebondi devant Kolbe et profité à... Camille Chat ! Malheureux sur son lancer, le talonneur a su saisir l'occasion pour ramener le Racing à un point de Toulouse après la transformation manquée de Machenaud (21-22, 75e). Vakatawa pensait avoir fait basculer le match du côté francilien, mais le centre a vu son essai annulé après une faute en touche de Nakarawa (77e). Un ballon arraché par Toulouse sur un plaquage, et récompensé par une pénalité, a scellé le sort du match. Le Stade Toulousain se rendra en Irlande pour un défi de tailler, éliminer le Leinster chez lui. 

Camille Chat relance le Racing