Champions Cup : Toulouse poursuit son sans-faute à Montpellier avec le bonus offensif

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Gil
Nemani Nadolo
Nemani Nadolo | PASCAL GUYOT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Stade Toulousain a poursuivi son sans-faute en Champions Cup en s'imposant sur la pelouse Montpellier (18-26), samedi, empochant le bonus offensif sur la sirène. Le MHR, pas assez précis, garde un infime espoir de qualification mais a perdu Louis Picamoles sur blessure.

Intraitable Stade Toulousain. A Montpellier, les champions de France ont enchaîné un sixième succès consécutif, le quatrième de rang en Coupe d’Europe, le deuxième bonifié. Une victoire toute en maîtrise pour se mettre dans une position très favorable en vue de la qualification pour les quarts de finale, alors que la tâche sera bien plus compliquée pour le MHR, avec ce troisième revers. Les joueurs de Xavier Garbajosa ont vu le bonus défensif s'envoler en fin de match.

Picamoles sort sur blessure

Le manager héraultais a vu ses plans chamboulés dès le début de la rencontre. Sur une offensive anodine, Louis Picamoles, placé dans la ligne d’attaque, s’écroule en changeant d’appuis. Impossible pour le troisième ligne centre de se relever. Le genou gauche est touché. Un coup de froid accentué par l’essai de Romain Ntamack au quart d’heure, l’ouvreur étant à la conclusion d’un ballon de récupération parfaitement exploité par Pita Akhi après un relais de Sébastien Bézy (15e).

à voir aussi Rugby : Rupture des ligaments croisés pour Picamoles Rugby : Rupture des ligaments croisés pour Picamoles

Une réalisation pleine de vitesse « à la Toulousaine », comme celle qui a offert le bonus offensif sur la sirène à Toulouse, Lucas Tauzin plongeant en bout de ligne pour donner 5 pts à son équipe (80e). Entre temps, deux coups de filou avaient permis au Stade de basculer en tête. D’abord une pénalité jouée vite devant l’en-but montpellierain, conclue par Rory Arnold après une chistera bien sentie de François Cros (34e), puis sur une interception de ce même Arnold avant l’heure de jeu (50e).

La puissance de Timu et Nadolo n'a pas suffi

Privé de son capitaine, Montpellier n’a toutefois pas perdu au change avec l’entrée prématurée de Caleb Timu. Le Géorgien a été le deuxième joueur le plus remuant du match (59 mètres parcourus), juste derrière Nemani Nadolo (70). Une paire surpuissante qui a fait des dégâts dans la défense toulousaine pour envoyer Fulgence Ouedraogo dans l’en-but (20e), avant que l’ailier fidjien ne remette le MHR dans le match, en force (60e).

En vain pour renverser la vapeur, les assauts Héraultais étant parfaitement contenus tout au long de la rencontre par un Stade Toulousain qui a procédé en contre pour s’envoler vers la qualification. Montpellier devra de son côté réaliser un sans-faute. Et espérer un coup de pouce du destin.

Le résumé de la rencontre en vidéo :

Maxime Gil gil_maxime_34