Champions Cup : Toulouse ne jouera pas son quart de finale européen au Stadium

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
supporters stade toulousain stade de France
Les supporters du Stade Toulousain au stade de France | PASCAL PAVANI / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Initialement prévu au Stadium municipal (33 000 places) le 20 septembre prochain, le quart de finale de Champions Cup entre le Stade Toulousain et les Irlandais de l'Ulster sera finalement "relocalisé au stade Ernest-Wallon avec une jauge de 5 000 places", a annoncé le président du Stade Toulousain Didier Lacroix mercredi.

"C'est la mort dans l'âme que nous avons pris cette décision de relocaliser le quart de finale de Champions Cup contre les Irlandais de l'Ulster, prévu au Stadium, au stade Ernest-Wallon. Le département (Haute-Garonne, ndlr) est en zone rouge et le Préfet ne peut donc pas nous accorder de dérogation", a annoncé le président du Stade Toulousain Didier Lacroix.

"On va rembourser l'ensemble des gens qui avaient acheté des places (27.000, ndlr) et remettre en vente les 5.000 places autorisées à partir de lundi", a-t-il également annoncé, tout en précisant que "les abonnés et les partenaires seront privilégiés".

Un énorme trou à venir dans les finances du Stade Toulousain

Le manque à gagner financier est considérable pour le Stade Toulousain qui n'a plus disputé un quart de finale européen à domicile depuis dix ans et qui aurait rempli le Stadium pour cette affiche de gala. "Un quart de finale c'est 750 000 euros de recettes nettes pour le club (dans un Stadium plein, NDLR), là, on va diviser par huit la rentabilité nette que nous avions inscrit dans notre budget", affirme Lacroix.

"On réfléchit à l'évaluation et au déclaratif de ce préjudice avec l'ensemble des clubs de la Ligue mais même si tout le monde est impacté, tout le monde ne l'est pas de la même façon: sans pleurer sur notre sort, nous sommes sans doute le club le plus pénalisé", a rajouté l'ancien troisième ligne international.

"Sans aide de l'Etat, c'est une question de jours à huis clos et une question de mois avec des jauges partielles", a-t-il conclu, rappelant que le modèle économique du Stade Toulousain repose "à 75% sur son public et ses partenaires".

AFP