Toulon-Bath
les Anglais de Bath ont inquiété le RCT à Mayol jusque dans les toutes dernières secondes | AFP - Bertrand Langlois

Champions Cup : Toulon, Montpellier et le Racing jouent gros

Publié le , modifié le

Les clubs français engagés en Champions Cup vont tous disputer des parties très importantes ce week-end à l’occasion de la 5e et avant-dernière journée. Le Stade Rochelais et Clermont peuvent effectuer un grand pas vers la qualification pour les quarts à condition de s’imposer respectivement en Ulster et à Northampton (samedi). Montpellier et le Racing peuvent eux se relancer totalement avant l’ultime journée qui se tiendra la semaine prochaine, mais il faudra vaincre à Exeter et face au Munster à Colombes. Quant à Toulon, il lui faudra un parcours sans faute pour passer.

Poule 1 : La Rochelle peut y croire

Le Stade Rochelais a son destin en mains. Les Maritimes, qui pointent en tête avec deux longueurs d’avance sur l’Ulster à qui ils rendent visite samedi, et cinq sur les Wasps, peuvent effectuer un grand pas vers la qualification en s’imposant en Irlande du Nord. A défaut, ils feraient bien d’engranger un bonus défensif pour espérer au moins terminer parmi les meilleurs deuxièmes. De toutes façons, les Jaune et Noir savent que tout se jouera lors de la 6e et dernière journée avec la réception des Harlequins –déjà éliminés- tandis que leurs deux rivaux, Wasps et Ulster, s’affronteront à Coventry. Les Rochelais visent un quart à domicile mais ça ne sera pas facile.

Poule 2 : Clermont y est presque

L’ASM Clermont Auvergne semble avoir fait le plus difficile à la faveur de son double succès sur les Saracens en décembre. Attention toutefois à bien conclure cette phase initiale qui débute ce samedi avec le déplacement à Northampton, dernier avec un seul point, avant d’accueillir les Ospreys le week-end suivant pour ce qui sera peut-être la finale de la poule à condition que les Gallois battent les Sarries samedi. Une victoire pourrait suffire aux Auvergnats pour s’assurer de la première place mais ils doivent se méfier vu le nombre importants de blessés dans leur effectif. C’est une équipe complète qui est actuellement à l’infirmerie et ça oblige les valides à jouer énormément avec les risques qui vont avec. Malgré tout, les Jaunards restent en pole.

Poule 3 : Montpellier vise deux victoires

Après un début de compétition raté, deux défaites au Leinster puis face à Exeter à Yves-Du-Manoir, les Héraultais ont accéléré en battant les Glasgow Warriors à deux reprises avec le bonus offensif. Avec 13 points, le MHR peut encore viser la deuxième place du groupe sachant que la première semble promise aux Dublinois, intraitables pour le moment. Gagner à Exeter est indispensable pour espérer ensuite valider la qualification à domicile contre un Leinster qui sera déjà qualifié et assuré a priori de la pole dans cette poule. Les hommes de Vern Cotter, dominés 27-24 par les Chiefs à l’aller, ont une revanche à prendre ce week-end. S’ils n’y parviennent pas, ça sera fortement compromis, même en cas de bonus défensif.  

Poule 4 : le Racing dos au mur

Deuxième à quatre points du leader Munster, le Racing 92 accueille son rival irlandais lors d’une sorte de demi-finale de la poule. Demie seulement car, même en cas de succès face aux Irlandais, les Franciliens seraient dans l’obligation de s’imposer à Leicester lors de la 6e et dernière journée pour valider sa qualification, au moins comme meilleur deuxième. Car les Ciel et Blanc peuvent très bien gagner leurs deux rencontres et terminer derrière les Munstermen si ceux-ci inscrivent davantage de points de bonus. Et l’armée rouge sait ce que signifie recevoir en quarts à la maison. Pour l’autre club français de la poule, le Castres Olympique, les carottes sont cuites à moins d’un improbable concours de circonstances (deux succès bonifiés et des résultats miraculeux dans les autres matches).

Poule 5 : Toulon sans filet

Pour espérer accrocher la première place de la poule, la seule qui sera a priori qualificative vu la densité présente (trois clubs au coude à coude et une équipe clairement moins forte que les autres), le Rugby Club Toulonnais doit réaliser un sans-faute lors de ses deux dernier matches. D’abord battre les Italiens de Trévise en engrangeant un bonus offensif si possible puis, et surtout, s’imposer au pays de Galles contre les redoutables Scarlets qui ne lâcheront rien jusqu’au bout même s’ils devaient s’incliner ce week-end sur le terrain de Bath, le troisième larron pour la qualification. Le mieux placé surtout puisque les Anglais termineront en Italie avec une réelle possibilité de prendre cinq points et donc de devancer Toulon et (ou) l’équipe de Llanelli sur le fil. Le Ercété pourrait donc manquer les quarts de l’épreuve pour la première fois depuis qu’il y participe.

Grégory Jouin @GregoryJouin