Teddy Iribaren (Racing 92) face à l'Ulster - Champions Cup
Teddy Iribaren (Racing 92) a inscrit le premier essai francilien face à l'Ulster. | Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Champions Cup : Succès bonifié du Racing 92 contre l'Ulster, Lyon tombe chez les Saracens

Publié le , modifié le

Le Racing 92 s'est largement imposé à domicile face à l'Ulster (44-12), empochant le bonus offensif. Les Franciliens se placent dans la course à la qualification. En revanche, ça se complique pour Lyon, battu aux Saracens (29-10).

Si le succès du week-end dernier contre les Scarlets de Llanelli pouvait être apparenté à un hold-up, la victoire du Racing 92 ce samedi devant l'Ulster (44-12) ne souffre d'aucune contestation. Les Franciliens empochent au passage un bonus offensif qui leur permet de prendre les commandes de la poule 4 avec quatre points d’avance sur Leicester. Pourtant, rien ne prédestinait les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit à décrocher une aussi large victoire. Car les vingt premières minutes des Ciel et Blanc ont été poussives : David Shanahan conclut une action de 80m en tout début de match (4e), puis Jacob Stockdale aggrave la marque après une passe au pied de Billie Burns (20e, 3-12).

24-0 en deuxième mi-temps

Le Racing 92 va alors se réveiller, sous l’impulsion d’un Teddy Iribaren entré en jeu tôt dans la partie pour suppléer Xavier Cheveau (25e). Sur une mêlée francilienne, le demi de mêlée joue parfaitement une « 89 » avec Antonie Claassen pour filer à l’essai (28e), puis Wenceslas Lauret récompense les offensives tranchantes de ses partenaires (32e, 17-12). Le deuxième acte sera à sens unique et Juan Imhoff (45e), Teddy Thomas (69e) puis Simon Zebo (76e) viendront bonifier le succès des Racingmen, pour qui la double confrontation contre Leicester (9 et 16 décembre) devrait être décisive dans l’optique de la qualification en quart de finale.

Lyon impuissant

Des phases finales que ne devraient pas voir Lyon. Défaits par Cardiff la semaine dernière à domicile, les Lyonnais ont été impuissants face aux Saracens. Comme le Racing, les hommes de Pierre Mignoni sont passés à côté de leur entame, encaissant deux essais de Maro Itoje (12e) et Sean Maitland (19e). Si le LOU a eu le mérite de ne pas sombrer à l’Allianz Park, l’essai de Brad Barritt (45e) est venu enterrer ses derniers espoirs, malgré une réalisation de Virgile Lacombe (68e). Les Sarries ont décroché le bonus offensif en fin de match grâce à Alex Lewington (76e). Lyon est dernier de la poule 3. 

 

Maxime Gil @gil_maxime_34