Champions Cup : Nouvel écart de conduite des Saracens, condamnés pour avoir aligné un joueur inéligible

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Saracens coupe d'Europe
Les Saracens se sont imposés face au Racing 92, au terme d'un match sous haute tension. | Glyn KIRK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les champions d'Europe en titre anglais des Saracens, déjà en plein marasme sur le plan national, ont été condamnés à une amende pour avoir utilisé un joueur non éligible lors d'une victoire contre le Racing 92 (27-24), a annoncé l'EPCR vendredi. Le club anglais, champion d'Europe en titre, a déjà été condamné à une relégation dans le championnat anglais à l'issue de la saison pour n'avoir pas respecté le salary cap. Qualifiés pour les quarts de finale de la Champions Cup, les Sarries multiplient les sanctions...

Jusqu'où s'arrêtera la chute des Saracens ? Après avoir subi une sanction de 35 points au classement du championnat d'Angleterre cette saison pour non respect du salary cap, une punition transformée ensuite en une relégation automatique à l'issue de la saison au vue de des méthodes employées pour contourner ce plafond salarial, le club anglais a été de nouveau sanctionné. 

"Les Saracens ont été condamnés à une amende de 50.000 euros, dont 25.000 avec sursis jusqu'à la fin de la saison 2020/2021", a écrit l'EPCR, l'organisme organisateur des coupes européennes de rugby, dans un communiqué vendredi soir. Un verdict relativement clément pour les Sarries qui risquaient une exclusion de la compétition ou un retrait de points qui les aurait empêché de disputer les quarts de finale, puisqu'ils étaient passés en qualité de meilleurs deuxièmes après la victoire contre le Racing. 

"Erreur administrative par inadvertance" 

Lors de ce match, à l'heure de jeu, les Sarries avaient fait entrer le pilier international américain Titi Lamositele (24 ans). Mais ils s'étaient rendu compte il y a quelques jours que son permis de travail, valable au moment de l'annonce des groupes pour le match, avait en fait expiré la veille de la rencontre. Le club de la banlieue de Londres s'est lui-même dénoncé à l'EPCR et plaide "une erreur administrative par inadvertance", ce qui a sans doute joué en sa faveur lors de l'audience devant une commission indépendante convoquée vendredi par l'EPCR. Les Saracens pourront donc se rendre le 4 avril au Leinster pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe dont ils sont les tenant du titre.

Avec AFP