Le raffut de Cruden contre deux brivistes
Le raffut de Cruden contre deux brivistes. | SYLVAIN THOMAS / AFP

Champions Cup - Montpellier HR : candidat au titre

Publié le , modifié le

Montpellier est un club riche et puissant du rugby français. Mais malgré quelques belles saisons depuis l'accession en finale du Top 14 en 2011, le MHR peine à concrétiser au plus haut niveau avec seulement un Challenge européen mais aucun Bouclier de Brennus ni de Coupe d'Europe. Cette Cahmpions Cup 2017-18 constitue un objectif de choix pour le club héraultais qui dispose de joueurs de qualité en grande quantité. Certains pensent même que l'équipe dirigée par Vern Cotter est la meilleure chance hexagonale de reprendre le tiytre aux Anglais.

Historique

Vainqueur du Challenge européen en 2016 (contre le club anglais des Harlequins), Montpellier n’a jamais vraiment réussi dans la grande Coupe d’Europe, se contentant d’un quart de finale en 2013. La saison passée, les Héraultais n’ont même pas franchi la phase de groupes alors qu’ils avaient déjà un effectif intéressant (2e derrière le Leinster).

L’objectif

C’est évidemment de faire mieux dans la compétition continentale phare. Le président Mohed Altrad a effectué un recrutement haut de gamme (Picamoles, Bardy, Cruden) afin de permettre aux Cistes de viser au moins le dernier carré. Sur le papier, seuls les Saracens semblent mieux armés que les Languedociens. Reste à confirmer tout ce potentiel.

L’adversaire

Triple champion d’Europe (2009, 2011, 2012), le Leinster a dominé l’Europe du rugby avant Toulon et les Saracens. La Province dublinoise regorge d’internationaux (Healy, Furlong, Toner, O’Brien, Henshaw, Ringrose, Kearney) et possède un jeu complet. Solides devant, brillants derrière, les Irlandais sont souvent intraitables à domicile.

Le joueur

Louis Picamoles est de retour et tout Montpellier se prend à espérer à des lendemains qui chantent. Vainqueur de la H Cup 2010 sous le maillot du Stade Toulousain, le troisième ligne centre formé à Montpellier reste l’un des meilleurs perforateurs de défense d’Europe. A 31 ans, il n’a rien perdu de sa puissance dévastatrice. Il pourrait apporter le petit plus nécessaire aux grands exploits.

Le pronostic

Montpellier va terminer premier la poule 3 en gagnant quatre matches sur six (deux contre Glasgow, un contre Exeter et le Leinster). Atteindre les quarts est un minimum pour la formation dirigé par l’expérimenté Vern Cotter.