Le Toulousain Sofiane Guitoune pris dans la nasse du Leinster avec notamment Jonathan Sexton
Le Toulousain Sofiane Guitoune pris dans la nasse du Leinster avec notamment Jonathan Sexton | AFP - PASCAL PAVANI

Champions Cup - Leinster - Toulouse, une demi-finale en forme de course aux étoiles

Publié le , modifié le

Pour la troisième fois cette saison, le Leinster et le Stade Toulousain s'affrontent, en demi-finale de la Champions Cup (16h15 en direct sur France 2 et france.tvsport). Ce premier affrontement éliminatoire est un sommet entre les deux seules équipes qui ont remporté cette épreuve à quatre reprises, en quête d'un 5e sacre. Tenants du titre, les Irlandais disputent leur 11e demi-finale, comme les Toulousains qui reviennent dans le dernier carré pour la première fois depuis 2011. Invaincu à domicile en Coupe d'Europe depuis 2015, le Leinster est la 2e meilleure attaque et meilleure défense de la compétition.

Le premier vainqueur de la Coupe d'Europe face au dernier. Toulouse, en déplacement en Irlande pour défier le Leinster, c'est un sommet, une affiche entre les deux recordmans de victoires dans cette compétition. Le Stade Toulousain avait conquis l'Europe lors de la 1re édition, en 1996, et le Leinster n'a inscrit son nom au palmarès qu'en 2009. Mais depuis, les Irlandais ont rattrapé leur retard, notamment en remportant la dernière finale, à Bilbao la saison passée aux dépens du Racing 92. Un quatrième titre qui leur a permis de rejoindre les Toulousains, titrés pour la dernière fois en 2010 et qui n'ont plus joué une demi-finale dans cette épreuve depuis 2011.

Cette année-là, le Stade avait été éliminé par... le Leinster (32-23), sur le chemin de son deuxième sacre. De retour au sommet tant en France (leader du Top 14) qu'en Europe (1 seule défaite cette saison au Leinster), les hommes d'Ugo Mola savent qu'ils vont défier le favori à sa propre succession. "On va jouer ce qui se fait de mieux en Europe", estime modestement le manageur toulousain. "On a envie de taper fort contre une équipe qui gagne beaucoup mais qui se prend parfois les pieds dans le tapis". Les Rouge et Noir ont déjà frappé fort au tour précédant, en venant chercher leur qualification au Racing 92, finaliste en titre, en jouant une heure à 14. Mais en terre irlandaise, le défi est immense. Le Leinster n'a plus perdu à domicile sur la scène européenne depuis le 19 décembre 2015, lors de la venue du RCT. D'autres Rouge et Noir... "Pour gagner au Leinster, il faudra un carton plein sur nos occasions, être impeccables défensivement et disciplinés", avertit Mola

Sexton, le briseur de rêves des Français

Deuxième meilleure attaque (29 essais à 1 derrière les Saracens, seuls invaincus dans l'épreuve) et deuxième meilleure défense (12 essais encaissés , derrière le Munster 10), le Leinster se sait attendu. "Au début de la saison, nous savions que ce serait très difficile de conserver notre titre", rappelle le centre Garry Ringrose. "Les deux équipes veulent marquer l'histoire de la compétition en visant un cinquième titre." Après deux matches sans victoire en Pro 14, l'équipe irlandaise semble moins performante que son futur adversaire, vainqueur dimanche dernier du sommet national contre Clermont (47-44). Pour cette demie, Jonathan Sexton, le briseur de rêves des équipes françaises, sera de retour sur le terrain alors qu'il était éloigné des terrains depuis la mi-mars. Avec le XV du Trèfle ou avec le Leinster, il a régulièrement été le fossoyeur des victoires tricolores. Face à lui, Antoine Dupont, demi de mêlée de formation replacé à l'ouverture pour cause de doute concernant un protocole commotion subi par Zach Holmes.

Cet affrontement, le deuxième le plus joué de la Coupe d'Europe avec ce 12e duel, sera également la 11e demi-finale pour chacun des deux clubs, en 24 éditions. L'avant-dernière étape menant à un cinquième titre.