Champions Cup : Le Stade toulousain s'impose au Connacht et valide sa qualification pour les quarts

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Gil
Antoine Dupont
Antoine Dupont était titulaire pour la première fois avec Toulouse depuis le début de la saison. | Lorraine O'SULLIVAN / AFP

Le Stade toulousain s'est qualifié pour les quarts de finale de la Champions Cup en s'imposant sur la pelouse du Connacht (7-21) au terme d'une partie sans grandes envolées. Mais Toulouse a fini à 13, perdant notamment Zack Holmes sur carton rouge.

Toulouse a fini le travail. Sobrement, sans éclat, mais l’essentiel est là : le Stade toulousain sera à nouveau en quarts de finale de la Champions Cup, en avril prochain. La qualification des champions de France en titre ne faisait aucun doute, encore fallait-il la valider avant la dernière journée. C’est désormais chose faite après un succès pénible, acquis à l’expérience sur la terre hostile de Galway face au Connacht (7-21).

Toulouse renverse la situation 

Un succès large, sans bonus offensif, acquis à l’issue d’un match brouillon, mais largement dominé par les Stadistes, notamment lors du premier acte. En témoignent deux statistiques à la mi-temps : 73% de possession pour les Hauts-Garonnais et 75% de territoire. Et pourtant, les joueurs d’Ugo Mola ont été cueillis à froid. Après une frayeur sur un jeu au pied de Zack Holmes contré, sauvé in-extremis par Cheslin Kolbe, le Connacht a pris les devants grâce à un essai de pénalité (7-0, 11e), ponctué d’un carton jaune contre Joe Tekori.

Une double peine qui a eu le don de réveiller les Toulousains, malgré quelques approximations. Et force, le capitaine Jérôme Kaino a ramené ses troupes à hauteur (7-7, 21e) avant que Julien Marchand se conclut un maul dévastateur (7-14, 38e). Entre temps, Florian Verhaeghe aurait pu lui aussi passer la ligne adverse, mais le ballon lui a glissé des mains avant d’aplatir (26e). Au retour des vestiaires, Pita Ahki a enfoncé le clou (45e, 7-21). Et puis, c’est à peu près tout…

Vers le quart à la maison ?

Le Connacht a remis la main sur le ballon, sans être véritablement incisif, mais poussant des Stadistes à la faute (14 pénalités concédées sur toute la rencontre !), parfois trop agressifs. Et M. Pearce a sévi, parfois un peu excessivement comme lorsqu’il a sorti un carton rouge contre Zack Holmes pour plaquage haut (74e), après avoir envoyé Yoann Huget suivre la fin du match depuis le banc de touche (72e).

Dans l’humidité et le vent, le Stade toulousain reste invaincu en cinq matchs continentaux et s’assure un quart de finale qu’il pourrait disputer à domicile s’il venait à réaliser un sans-faute, la semaine prochaine, face à Gloucester.

Maxime Gil gil_maxime_34