Fabien Galthié RC Toulon 092017
Fabien Galthié, le nouvel homme fort du RC Toulon. | PASCAL GUYOT / AFP

Champions Cup: le Rugby Club Toulonnais aspire à retrouver les sommets européens

Publié le , modifié le

Grand d’Europe depuis son triplé inédit réalisé entre 2013 et 2015, Toulon a marqué le pas ces deux dernières saisons avec deux quarts de finale perdus à l’extérieur contre le futur finaliste (Racing en 2016, Clermont en 2017). Les Varois espèrent faire mieux lors de cette nouvelle édition de la Champions Cup à commencer par une poule pas si évidente.

Toulon s’est bâti une réputation continentale grâce à la Coupe d’Europe. Jusqu’au début des années 2010, les Britanniques connaissaient surtout le Stade Toulousain, Clermont ou le Stade Français. Mais la passe de trois réussie par le RCT a marqué les esprits. Des joueurs comme Johnny Wilkinson, Bakkies Botha ou encore Bryan Habana ont accru la réputation du club provençal qui était quasiment devenu l’invincible armada sous l’ère Bernard Laporte.

Grosse équipe en devenir

Depuis, le Ercété est un peu rentré dans le rang, avec tout de même deux finales de Top 14 perdues face au Racing et à Clermont, ses deux derniers bourreaux européens. Les Rouge et Noir abordent l’édition 2017-18 avec ambition même si Fabien Galthié n’est aux commandes du club que depuis quatre mois et qu’il sait qu’une grande équipe ne se construit pas en un jour.

Dans une poule 5 jouable avec notamment les Italiens de Trévise, Toulon devra toutefois se méfier de deux outsiders de cette Champions Cup : Bath et surtout les Scarlets qui auront l’honneur de débuter à Mayol ce dimanche pour l’une des affiches attendues de cette première journée.

VIDÉO. Champions Cup : Toulon repart en chasse

Halfpenny retrouve Mayol

Cette rencontre sera l’occasion pour Leigh Halfpenny de retrouver ses anciens coéquipiers. Le Gallois sera revanchard contre son ancien président, Mourad Boudjellal, qui a décidé de ne pas le conserver après que l’arrière international a été retenu pour la tournée des Lions en juin alors que le RCT disputait la finale du championnat de France.

Pour ce choc dominical (France 2, 16h15), les Rouge et Noir seront privés de Vermeulen, Chiocci, Wisniewski, Ollivon, Manoa, Habana alors que les visiteurs devront faire sans trois cadres : James Davies, Rob Evans et John Barclay. Les Toulonnais partent légèrement favoris car ils sont toujours redoutables à Mayol mais il faut se souvenir qu’ils s’étaient inclinés dès l’entame l’an passé face aux Saracens. Une équipe avertie en vaut-elle deux ?

Grégory Jouin @GregoryJouin