Le Racingman Wenceslas Lauret tente de traverser la défense du Munster
Le Racingman Wenceslas Lauret tente de traverser la défense du Munster | AFP - Paul Faith

Champions Cup : Le Racing 92 tout près de l'exploit au Munster

Publié le , modifié le

Auteur d’une grosse prestation, le Racing 92 a concédé le match nul (21-21) dans les tous derniers instants de la rencontre sur la pelouse du Munster. Les Franciliens ont pourtant livré une copie parfaite face à la province irlandaise, emmenés par une charnière Iribaren – Russell en grande forme. Les joueurs de Laurent Travers se sont fait reprendre en toute fin de match. Le Munster et le Racing 92 ont eu la balle de la gagne mais partagent finalement les points.

Ils l’ont tenu jusqu’à la 75e minute. Pendant près d’une heure, le Racing 92 a fait la course en tête à Thomond Park, sur la pelouse du Munster. L’exploit leur tendait les bras. Mais les Franciliens rentrent frustrés (21-21), eux qui ont eu l’opportunité de faire tomber la province irlandaise à domicile pour la première fois en Champions Cup depuis avril 2017.

L’énergie débordante et l’envie, décuplées au fil des minutes, n’auront donc pas suffi à contenir les derniers assauts de la Red Army. Sur l’une des ultimes incursions du Munster dans les 22m des Ciel et Blanc, Andrew Conway est envoyé à l’essai en bout de ligne (75e). Bien que très excentré, JJ Hanrahan n’a pas tremblé pour offrir deux points inespérés à son équipe.

Iribaren et Russell portent le Racing 92

Car le Racing 92 a presque réalisé le match parfait. Et ce, dans le sillage d’une charnière des grands soirs. Rentré précipitamment du Japon où il n’est pas parvenu à jouer les quarts de finale avec l’Ecosse, Finn Russell a été le détonateur des Racingmens. C’est lui qui, d’une inspiration géniale avec un coup de pied rasant, a mystifié la défense adverse pour plonger dans l’en-but (18e). Et c’est lui qui a offert le troisième essai de son équipe à Juan Imhoff après avoir percé plein champ (59e).

Son compère de la charnière a lui aussi été l’un grands bonhommes de la soirée. Et dire qu’il ne devait pas débuter. Titularisé au pied levé après le forfait de dernière minute de Maxime Machenaud, Teddy Iribaren a dynamisé le jeu francilien et fait part de sa vista, notamment lorsqu’il a décalé Teddy Thomas le long de la ligne. L’ailier a alors fait parler son talent pour signe un exploit personnel et accroître l’avance des siens (29e). La combinaison a même failli faire mouche une deuxième fois, mais le jeu au pied de l’ailier était moins précis (59e). C’est aussi Iribaren qui est revenu in-extremis sur Keith Earls en fin de match, pensant assurer les siens de la victoire (68e).

Imprécision salvatrice

Oui mais voilà, le trois-quart aile irlandais avait déjà franchi la ligne avant la pause pour réduire l’écart (39e) et le Munster s’est réveillé en toute fin de match. Les Irlandais ont même failli réaliser le hold-up parfait, mais Hanrahan n’a pas ajusté son drop, pourtant au pied des poteaux. Le coup aurait été dur à encaisser pour le Racing qui ne repart qu'avec deux points, mais la tête très haute.

Maxime Gil gil_maxime_34