Virimi Vakatawa
Virimi Vakatawa a été l'un des acteurs de la bonne copie du Racing 92 aux Ospreys. | DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Champions Cup : Le Racing 92 décroche le bonus offensif aux Ospreys

Publié le , modifié le

Profitant de sa supériorité numérique tout au long du match, le Racing 92 s'est imposé avec bonus offensif sur la pelouse des Ospreys lors de la 3e journée de Champions Cup (40-19) et prend seul les commandes de la poule 4. Les Franciliens sont en très bonne position pour la qualification.

Une opportunité parfaitement saisie. Un carton rouge après 37 secondes de jeu, deux cartons jaunes… Le Racing 92 n’en demandait pas tant. Mais les Franciliens ont profité de leur supériorité numérique permanente pour dominer les Ospreys, sur leur pelouse (19-40), prenant ainsi les commandes de la poule 4.

à voir aussi Champions Cup : La Rochelle tombe contre Glasgow et dit adieu à la qualification Champions Cup : La Rochelle tombe contre Glasgow et dit adieu à la qualification

Un rouge après 37 secondes

Que s’est-il passé dans la tête de Dan Evans lorsque, après quelques secondes de jeu, l’arrière gallois a réceptionné le premier dégagement du match avec le pied en avant, sur le visage de Teddy Thomas ? Aucune hésitation dans le corps arbitral, le numéro 15 regardera le match du bord de la touche. Pourtant, cela n’a pas eu de quoi refroidir les joueurs de Swansea, premiers à franchir la ligne avec Hanno Dirksen qui conclut (8e) le long d’une ligne désertée par Juan Imhoff, sorti sur carton jaune quelques instants auparavant (7e).

Le bonus à la demi-heure

Et puis, les joueurs de Laurent Travers ont enchaîné après quelques minutes de rodage. Teddy Baubigny s’est d’abord retrouvé à la conclusion d’un maul parfaitement exécuté (21e) avant que Teddy Thomas n’aplatisse le deuxième essai du Racing 92 (25e) puis qu’un essai de pénalité soit accordé aux Franciliens après un en-avant volontaire d’Aled Davies (29e). Ce dernier écope alors d’un carton jaune et laisse ses coéquipiers quelques instants à…12, Scott Williams ayant également rejoint le banc pour dix minutes un peu plus tôt (20e). Les Gallois sont dépassés et Thomas s’offre un doublé après une percée de Maxime Machenaud pour permettre à sa formation de décrocher, après une demi-heure, le bonus offensif (32e, 7-28). Le tout dans le sillage d'un Virimi Vakatawa débordant d'énergie.

Le travail déjà fait, le Racing 92 n’avait plus qu’à contrôler, enfonçant le clou par Yoan Tanga en puissance (46e). Les Ospreys ont brièvement fait illusion avec deux essais de Fia (51e) et Davies (58e, 19-33). Mais la différence était déjà faite, accentuée par une ultime réalisation d’Henry Chavancy (66e, 19-40). Auteur d'une intervention trop appuyée, Maxime Machenaud a toutefois terminé sur le banc. Mais avec ce succès, le Racing 92 vire en tête de sa poule, alors que le Munster n'a pas décroché de bonus offensif contre les Saracens.

à voir aussi Champions Cup : un premier succès historique pour le LOU face au Benetton Champions Cup : un premier succès historique pour le LOU face au Benetton
Maxime Gil gil_maxime_34