Le Munster élimine Toulon dans les dernières minutes
Le Munster élimine Toulon dans les dernières minutes. | Paul FAITH / AFP

Champions Cup : Le Munster élimine Toulon en quart de finale suite à un match haletant

Publié le , modifié le

Le Munster s’impose contre Toulon à l’issue d’un quart de finale de Champions Cup très disputé et très intense (20-19). Les deux équipes ont eu leurs moments pour croire en la victoire. Les Irlandais sont allés la chercher dans les cinq dernières minutes, suite à un essai libérateur d'Andrew Conway.

​​​​​​Toulon démarre en trombe en terre irlandaise. Le club français occupe les 22 mètres adversaire durant les dix premières minutes. Le RCT se procure de grosses occasions. La première dès le coup d’envoi, par l’intermédiaire de Chris Ashton qui s’enfonce à gauche et qui voit le ballon lui échapper par un contre d’un défenseur adversaire. Deux autres moments chauds suivent et les nombreux efforts toulonnais sont récompensés grâce à une pénalité transformée par Anthony Belleau (10e, 0-3). Ce dernier alourdit la marque grâce à un drop (0-6, 19e).

Le Munster refait surface

Un long moment de flottement remet le Munster dans la rencontre. L’équipe irlandaise passe devant au score, grâce à un essai gag de Conor Murray (28e, 5-6). L’essai est validé après un très long arbitrage vidéo. Au final, l’arbitre estime que le ballon est sorti du ruck et que le demi de mêlée n’est pas hors-jeu. Celui-ci aplatit le ballon en toute décontraction devant des Toulonnais à l’arrêt. Quatre minutes plus tard, Ian Keatley donne le large au sien sur une pénalité (32e, 10-6).

Un match de grande intensité

Au retour des vestiaires, les rôles s’inversent. Les Munstermen sont les premiers à partir en conquête. Ils continuent sur leur lancée. Le jeu au pied de Murray met une énorme pression à la défense toulonnaise. Keatley accroît l’avance des Irlandais (56e, 13-6).

Toulon retrouve du rythme et écarte Radradra qui se diriger vers l’en-but. Mais l’ailier loupe son dernier geste au moment d’aplatir. François Trinh-Duc remet le RCT dans le droit chemin, sur une pénalité (61e, 13-9). Peu après, Mathieu Bastareaud accélère et réalise une belle percée. Il trouve Ashton qui s'en va aplatir sous les poteaux (65e, 13-14). Le temps fort est conclu par une pénalité de Trinh-Duc (6e, 13-19).

Alors que le RCT pense avoir fait le plus dur, l'équipe varoise se désorganise. Trinh-Duc ne trouve pas une touche. Cela profite à Andrew Conway qui relance dans le dos de la défens et inscrit un essai d'environ 50m (75e, 18-19). Keatley ne se manque pas pour transformer et donner les points de la gagne au Munster (20-19).

Le Munster retrouvera un autre club français en demi-finale

Toulon pourra regretter ces longues séquences de domination et son manque de gestion en fin de rencontre, profitant à un Munster plus réaliste. Malgré ce cruel scénario pour le RCT, le match aura été très haletant et très riche en intensité, avec de multiples renversements de situation. En demie, le Munster se rendra en France pour affronter le vainqueur du match entre Clermont et le Racing 92 dimanche. 

Réaction

Fabien Galthié (manager de Toulon): "A chaud, il y a énormément de déception parce que l'émotion est très vite d'une espérance forte, un sentiment de tenir la chose, à cet essai qui nous crucifie alors que l'équipe sentait qu'elle avait fait le plus dur sur cette action-là (l'essai d'Andrew Conway à la 75e minute, NDLR). Sur le scenario du match, On a le contrôle, on perd le contrôle, puis on reprend le contrôle. On a fait le match qu'il fallait, collectivement. On a réussi à régler au fur et à mesure du match tous les problèmes qui se présentaient à nous, jusqu'à cet essai qui nous crucifie."