Jonathan Sexton

Champions Cup : Le Leinster crucifie le Racing 92 (15-12)

Publié le , modifié le

Au terme d'une finale fermée et où les défenses ont eu la part belle, le Leinster a remporté la Champions Cup devant le Racing 92 grâce à une pénalité en toute fin de match d'Isa Nacewa (15-12). Rémi Talès a manqué le drop de l'égalisation après la sirène. C'est le 4e sacre pour les Irlandais.

Le ballon s’est élevé dans le ciel basque de Bilbao. Mais trop à gauche. Le pied de Rémi Talès a tremblé après la sirène, empêchant le Racing 92 d’arracher une prolongation, alors que les Franciliens étaient devant au score du début à la fin… enfin, presque. Car à la 79e minute, une pénalité face aux poteaux d’Isa Nacewa est venue anéantir les espoirs des joueurs de Laurent Travers et Laurent Labit. Cruel !

Prime à la défense

Il faut dire que les planètes n’étaient pas forcément alignées en faveur du Racing 92 aujourd’hui. Un peu plus d’une heure avant le coup d’envoi, Dan Carter était contraint de déclarer forfait, touché aux ischios-jambiers. Rémi Talès a alors pris place sur le banc de touche. Mais le demi d’ouverture n’aura pas eu le temps de chauffer son siège. Deux petites minutes après le début de la rencontre, Pat Lambie, numéro 10 titulaire du club francilien, devait céder sa place au futur joueur de Mont-de-Marsan. Sur une relance, le Sud-Africain se blesse au genou, laissant les clés du jeu à son aîné de 7 ans. Une nouvelle frayeur a traversé le clan des Racingmen lorsque le 2e ligne Donnacha Ryan est lourdement retombé sur son épaule après une touche (10e). Plus de peur que de mal.

Déjà s’affichaient les prémices d’une finale engagée, rude et sans grande envolées. Pourtant, le Leinster s’est employé pour casser la défense des Racingmen. Isa Nacewa d’abord a tenté de faire parler sa vitesse (15e), puis les Irlandais ont enchaîné les séquences à l’entrée des 22m adverses (26e), et Jonathan Sexton a tenté de surprendre le rideau ciel et blanc en jouant rapidement une pénalité à 10m de la ligne (32e). En vain. Les Irlandais ont dû se contenter de 6 petits points inscrits par leur ouvreur pour concrétiser leur domination du premier acte (15e, 38e). Pourtant, au moment de revenir aux vestiaires, c’est bien le Racing 92 qui était devant au score grâce au pragmatisme d’un Teddy Iribaren qui aura largement répondu présent lors de cette finale (12e, 22e).

Mais la guerre de tranchées ne s’est pas arrêtée aux quarante premières minutes. La lutte acharnée s’est poursuivie jusqu’à la fin du match. Les Franciliens ont cru en leur bonne étoile lorsque Nacewa a tapé deux fois directement en touche et que le buteur irlandais a échoué deux fois face aux poteaux.

Mais ce n'était qu'illusion. Malgré une mire quasi-parfaite d'Iribaren (44e, 71e, 4/5 au total), les pieds de Sextion (54e) et Nacewa (74e, 79e) ont été décisifs. Les puristes auront certainement préféré l’incroyable finale de Challenge Cup entre Cardiff et Gloucester (31-30) hier soir sur cette même pelouse de San Mamés. Et à l'image du finaliste malheureux de la "petite" coupe continentale, les hommes de Jacky Lorenzetti peuvent nourrir beaucoup de regrets…

Maxime Gil @gil_maxime_34