Champions Cup : La Rochelle s'offre un premier succès à Glasgow

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Gil
La Rochelle à Glasgow
La Rochelle s'est imposée à Glasgow. | ANDY BUCHANAN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Rochelle s'est offert son premier succès de la saison en Champions Cup lors de la 4e journée, sur la pelouse de Glasgow (7-12). Les Maritimes ont su dompter les conditions de jeu difficiles pour l'emporter en Ecosse et ne pas rester fanny dans la compétition. Aucun point n'a été marqué après la pause.

A l'orgueil. Mais avec une belle frayeur en fin de match. Alors que La Rochelle était en tête depuis la 35e minute, les Maritimes ont cru voir leurs espoirs de victoire s'envoler sur la sirène lorsque Scott Cummings a franchi la ligne rochelaise, ramenant les deux équipes à égalité et offrant la balle de match à Adam Hastings. Le 2e ligne s'est retrouvé à la conclusion d'une dizaine de temps de jeu et d'une séquence initiée 50m en amont. Mais au cours de l'action, Dany Priso est resté au sol. Le pilier gauche n'a pu se relever d'un contact avec Matt Fagerson. La vidéo révèle que le troisième ligne écossais est venu percuter l'international français avec le coude dans la gorge : carton rouge et essai annulé. La Rochelle peut triompher (7-12).

Victoire déclic ?

Après trois défaites en autant de matchs et une élimination presque définitive, un résultat rochelais en Ecosse était inattendu, d'autant plus au regard du remaniement du XV de départ. Surtout, les joueurs de Ronan O’Gara ont rapidement perdu Grégory Alldritt, avant d’encaisser un essai sur ballon porté, aplati par Fraser Brown (17e). Le talonneur récompense alors la domination des siens.

La Rochelle se réveille après un début de match timoré. Ambitieux, Brock James voit sa pénalité de 42m retomber sur la ligne des 22m. Mais ses coéquipiers ont suivi et, quelques temps de jeu plus tard, Brieuc Plessis-Couillaud envoie Jules Favre dans l’en-but avec un coup de pied dans le dos de la défense adverse (22e). Puis c’est tout en puissance que Levani Botia est parvenu à franchir la ligne avant la pause (36e, 7-12).

La Rochelle a ensuite fait preuve d’abnégation, d’engagement et de solidarité pour préserver sa maigre avance durant le deuxième acte, malgré dix minutes à 14 après l’expulsion d’Alexis Balès (65e). Elle ne servira très probablement à rien sur la scène européenne, mais cette victoire pourrait être le détonateur dans la saison rochelaise, alors que les Maritimes ont du mal à trouver le rythme de croisière depuis plusieurs semaines.

Maxime Gil gil_maxime_34