Champions Cup : impressionnant, Clermont écrase Bristol pour son entrée en lice

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Clermont en Champions Cup
Clermont en Champions Cup | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour leur premier match de la saison en Champions Cup à Bristol, on promettait l'enfer aux Clermontois. Mais l'ASM n'a fait qu'une bouchée des vainqueurs de la dernière Challenge Cup en s'imposant (51-38). Une victoire impressionnante, avec 7 essais et un bonus offensif empoché après seulement 26 minutes de jeu. L'Europe est prévenue : Clermont est là.

Dans le sud-ouest de l’Angleterre, Clermont n’était pas venu pour faire du tourisme. La preuve : après quinze minutes de jeu, l’ASM menait déjà 21 à 0 ! Le festival auvergnat a commencé dès la 4e minute, sur une magnifique séquence partie d’une touche dans leur camp, suivie d’une percée de Damian Penaud, d’une accélération de Raka et de l’arrivée en bout de ligne de Matsushima pour aplatir. Trois petites minutes plus tard, les Clermontois enfonçaient déjà le clou par Nagalevu, auteur d’une interception au milieu du terrain avant de filer vers l’en-but. Trop imprécis en ce début de match, Bristol accusait le coup, impuissant. Penaud en profitait pour aggraver la marque après une belle mêlée clermontoise. Quinze minutes, trois essais, trois transformations de Camille Lopez et 21-0 à la clé.

Matsushima, une première réussie

Forcément, ce début de match exceptionnel ne pouvait rester sans réponse. Bien qu’ultra dominé, Bristol refaisait surface grâce à la justesse technique de Ben Youngs et la puissance de l’arrière Max Malins, qui venait aplatir plein axe. Sheedy transformait (7-21, 20e). Mais côté clermontois, Matsushima, dont c’était la première en Champions Cup, avait décidé de marquer ce match de son empreinte. Le Japonais était trouvé en bout de ligne pour l’essai du bonus offensif, avant la demie heure de jeu : son deuxième. Et si Lopez manquait cette transformation, le score était déjà sans équivoque (7-26, 26e). En force, Bristol venait toutefois inscrire un deuxième essai par son talonneur Irlandais Bryan Byrne (14-26, 35e). La pénalité de Lopez redonnait un peu d’ampleur à l’avance clermontoise avant la pause (14-29, 38e).

à voir aussi Champions Cup : Le Stade Toulousain démarre bien sa campagne européenne contre l'Ulster Champions Cup : Le Stade Toulousain démarre bien sa campagne européenne contre l'Ulster

Au retour des vestiaires, Scheedy et Lopez passaient chacun une pénalité, avant que Bristol ne se rebelle. Forts de deux essais malgré leur première période ratée, les Anglais revenaient à 8 points de Clermont sur un essai de Randal, après une belle séquence partie d’une touche à l’opposé du terrain (24-32, 48e). Une réaction de grande équipe, mais Clermont aussi en est une. Et Morgan Parra le rappelait en délivrant une passe magique qui effaçait 5 joueurs avant de trouver Penaud le long de la ligne. L’ailier français n’avait plus qu’à finir le travail. Lopez transformait et Clermont reprenait une avance plus conforme à la physionomie du match (24-39, 52e). Assommé, Bristol subissait l'impact clermontois, à l'image d'une longue séquence conclue par un essai de Fritz Lee, qui venait clore les débats dès l'heure de jeu (24-44, 62e).

Mais ce match était celui de Matsushima, et l'ailier japonais le confirmait en inscrivant un troisième essai personnel sur une nouvelle interception (24-51, 69e). Bristol venait réduire l'écart par Lloyd, auteur d'un essai tout sauf anecdotique puisqu'il offrait le bonus offensif à Bristol, en guise de consolation (31-51, 73e). Dans une fin de match débridée, Bristol ajoutait un cinquième essai par Piutau (38-51, 77e). Insensé. Malgré ce relâchement en fin de partie, c'est bien Clermont qui a impressionné et envoyé un message clair aux autres prétendants au titre final.

à voir aussi Champions Cup : Tout comprendre au nouveau format de la coupe d'Europe Champions Cup : Tout comprendre au nouveau format de la coupe d'Europe