Sofiane Guitoune (Stade Toulousain)
Le Stade Toulousain a longtemps été accroché par le Connacht avant de s'imposer. | PASCAL PAVANI / AFP

Champions Cup : Dans la douleur, le Stade Toulousain arrache le bonus offensif face au Connacht

Publié le , modifié le

Aussi flamboyant que maladroit, le Stade Toulousain s'est imposé face à la province irlandaise du Connacht, à domicile, non sans de grandes difficultés (32-17), décrochant même le bonus offensif sur la sirène. Dans des conditions difficiles, les Hauts-Garonnais ont inscrit quatre essais grâce à Bézy, Huget, Kaino et Akhi face à des Irlandais accrocheurs. Toulouse enchaîne un deuxième succès de rang en Champions Cup et prend seul les commandes de la poule 4.

On avait eu droit à un Stade Toulousain à réaction sur la pelouse de Gloucester en ouverture de la Champions Cup, vendredi dernier. Avec efficacité, certes. Cette fois, c’est un Stade Toulousain dominateur qui s’est offert le Connacht. Et qui a ramené le rugby français à égalité face aux provinces irlandaises dans ce week-end 100% franco-irlandais, après la défaite de Clermont en Ulster.

Une philosophie offensive payante

Ce sont des champions de France, fidèles à leur philosophie, qui ont éclairé le jeu dans la grisaille et la pluie haut-garonnaise, Sofiane Guitoune manquant de peu d’inscrire le premier essai refusé pour un pied en touche (6e). C’est finalement Sébastien Bézy qui a concrétisé un début de match emballant des Stadistes, se trouvant au relais d’un Thomas Ramos perforateur du rideau irlandais (13e). Puis c’est Yoann Huget qui a bonifié une attaque en première main avant la pause, le long de la ligne (36e).

 

L'essai de Yoann Huget

Largesses défensives et jeu restrictif

Mais entre-temps, les joueurs d’Ugo Mola se sont fait peur. Et le Connacht a exploité à merveille les largesses défensives laissées par un rideau toulousain parfois pas assez serré, entraînant une sanction immédiate. D’abord lorsque Thomas Farrell a débordé un Cyril Baille mal placé dans la ligne pour filer dans l’en-but (11e), puis quand Colby Faunga’a a pris de vitesse Alban Placines pour envoyer Caolin Blade au pied des poteaux (25e).

L'essai de Farrell pour le Connacht

Deux réalisations, un peu contre le cours du jeu, qui ont toutefois eu le don de mettre de la confiance dans les rangs des joueurs de Galway, toujours au contact à la pause (15-14). Conor Fitzgerald a même ajusté un drop derrière un ruck, un peu dans la confusion, pour faire virer en tête les Irlandais (49e). Mais, en réduisant son jeu, et profitant de l’indiscipline adverse (13 pénalités concédées par le Connacht au cours du match), les Toulousains ont fait basculer le match en leur faveur grâce à la puissance de Jérôme Kaino (64e) Pita Akhi (81e), arrachant sur le gong un bonus offensif inespéré. Le Stade s'affiche en patron de la poule 4 mais le match retour en Irlande s'annonce déjà alléchant.

Le résumé du match

Maxime Gil gil_maxime_34