Champions Cup - ASM Clermont Auvergne : l’Europe après la France

Champions Cup - ASM Clermont Auvergne : l’Europe après la France

Publié le , modifié le

Club français le plus régulier depuis dix ans, l'ASMCA ne rêve que d'une chose. Triompher enfin au plus haut niveau européen, là où le Stade Toulousain, Brive et le Rugby Club Toulonnais ont laissé leur empreinte. Le club auvergnat espère que cette saison sera la bonne malgré l'adversité d'une poule 2 très costaude avec notamment les Saracens. Il ne faudra pas rater son entame sous peine de désillusion.

Historique

Trois fois finaliste de la Coupe d’Europe (2013, 2015, 2017), deux fois vainqueur du Challenge européen (1999, 2007), Clermont est un cador du continent. Les Auvergnats flirtent avec la consécration depuis tant d’années qu’ils vont bien finir par y arriver. Le champion de France en titre dispose d’un effectif pléthorique qui sera bien utile pour se sortir d’une poule relevée (Northampton, Ospreys, Saracens).

L’objectif

Gagner enfin cette Coupe d’Europe qui se refuse aux Jaunards comme le Bouclier de Brennus en son temps (premier sacre national en 2010 après 10 finales perdues, le second en juin dernier) est le but ultime d’un club constant au plus haut niveau depuis maintenant dix ans. La Yellow Army veut déferler sur Bilbao en juin 2018 et vaincre le signe indien.

L’adversaire

Les Saracens ont remporté les deux dernières éditions de la Champions Cup. Ils dominent les joutes continentales comme Toulon précédemment. Dotés d’une armada quasi invincible –ils ont quand même raté le titre en Angleterre- avec les Itoje, Kruis, Farrell, George, Brits sans oublier les frères Vunipola, les Sarries font figure d’épouvantail dans une poule 2 particulièrement relevée.

Le joueur

Damian Penaud a été la révélation de la saison dernière. Eblouissant en phase finale de la Coupe d’Europe comme contre Toulon en finale du Top 14, le fils d’Alain (21 ans) pue le rugby. Rapide, véloce, altruiste et talentueux, le centre clermontois a tout pour effectuer une grande carrière tant sous le maillot jaune et bleu qu’avec le XV de France. Il sait qu’il va devoir confirmer mais il affiche une confiance adéquate.

Le pronostic

Clermont va lutter avec les Saracens pour la première place de la poule qui donne le droit de recevoir en quarts de finale. Voir les Jaunards disparaître avant la phase finale serait une énorme déception pour Franck Azéma et son groupe.

Grégory Jouin @GregoryJouin