Coupe d'Europe Castres Rory Kockott
Kockott face aux joueurs de Northampton | AFP - Rémy Gabalda

Castres s'impose dans le combat

Publié le , modifié le

Castres a durement bataillé pour l'emporter face aux Anglais de Northampton (19-13) samedi lors de la 1re journée de Coupe d'Europe, au terme d'un match âpre et fermé, fait de combat et d'abnégation, grâce à une énorme défense et un retour sur ses valeurs d'engagement et de solidarité.

Vidéo: Résumé du match Castres - Northampton

Voir la video

Bousculé la semaine précédente en championnat à Brive, le champion de France avait à coeur de se racheter et de faire honneur à son titre face à une grosse formation anglaise, expérimentée sur la scène européenne. Il y est parvenu mais ce fut pour le moins laborieux. Dans des conditions de vent compliquées certes, il a dû produire beaucoup d'effort, et une belle débauche d'énergie défensive, pour compenser un manque évident de créativité dans le jeu. 

Castres mise sur sa défense

Il faut dire que les Castrais ont été sevrés de ballons, malmenés en mêlées fermées, privés de munitions dans les regroupements, trop souvent battus en touches, et pourtant, grâce à leur engagement, ils ont réussi à contrer des Anglais un peu mieux pourvus en matière de ballons, mais qui n'en ont pas fait grand chose. Les "saints" ont tenu le ballon mais se sont révélés bien tièdes dans l'ambition. Finalement, le résultat s'est joué sur les rucks, les impacts et le jeu au sol, avec les nombreuses fautes qui ont émaillé la partie, et qui ont offert des pénalités de part et d'autres. A ce petit jeu,  Rory Kockott a été plus efficace que son homologue Myler.

A part ça, il y eut un essai de chaque côté. Le premier, pour Castres, très chanceux, fruit d'un geste d'inspiration de Martial, réussissant une interception en bout de ligne sur l'une des rares attaques placées des Saints. L'ailier castrais a ensuite mis le turbo pour aller marquer sous les perches. Northampton a également passé la ligne une fois, sur l'une des rares bévues défensives du CO, un cafouillage dans sa zone de vérité dont profitait Hartley pour marquer en force. Ce qui avait pour effet de maintenir le suspense jusqu'au bout. Mais Castres ne lâchait rien et remportait ce match à l'ancienne, en laissant son adversaire du jour prendre un point de bonus défensif.

Réactions

Jim Mallinder (directeur du rugby de Northampton): "On est frustré car on a  cru à la victoire. C'est une défaite amère. Nous étions venus avec l'intention  de faire du jeu, cela s'est vu, même si nous avons subi cette interception (de  Martial, ndlr). On a eu notre chance mais on ne l'a pas saisie. Maintenant,  nous savons qu'il y a six matches et que le plus important est de gagner tous  nos matches à domicile. C'est ce que nous devrons faire dès la semaine  prochaine contre les Ospreys".

David Darricarrère (entraîneur de Castres): "C'est une victoire importante.  Il nous la fallait absolument pour bien débuter dans cette compétition. Les  garçons se sont servis de la défaite à Brive, nous, on leur a juste montré les  images et ils se sont rendus compte de la faillite collective. L'appétit vient  en gagnant les matches à domicile. C'était un match important pour rester en  vie dans cette compétition. C'est un départ intéressant dans une poule très  compliquée. On sait que quand tu perds ton premier match à domicile, c'est  complètement plié".

Vidéo: Les deux essais du match

Christian Grégoire