Adrien Planté
Adrien Planté, l'ailier de Perpignan | AFP - RAYMOND ROIG

Planté : "Partir avec une qualification européenne"

Publié le , modifié le

L'ailier de Perpignan, Adrien Planté, affirme sa volonté de remporter le Challenge européen, dont il joue les demi-finales vendredi contre le Stade Français, pour quitter le club "avec une qualification européenne".

Que représente cette demi-finale pour vous qui allez quitter le club à  la fin de la saison ?
Adrien Planté
: "Beaucoup. C'est mon dernier match à Aimé-Giral et le dernier pour de  nombreux potes, car ce sont plus que des équipiers, ce sont des amis. Cette  demi-finale représente énormément. Je ne sais pas si c'est le hasard mais, en  plus, c'est aussi un match avec une place en finale en jeu. Je sais aussi que  ça représente énormément pour le club. Il nous faut essayer de rendre tout ce  que l'Usap nous a donné depuis tant d'années. L'émotion sera là en voyant le  vestiaire, le groupe. Il y aura beaucoup d'intensité émotionnelle au début de  la rencontre. Mais j'essaie de ne pas me mettre trop de pression. Toute ma  génération a connu l'Usap en Coupe d'Europe pendant des années. Je veux partir  avec une qualification européenne. Ça me tient à coeur, ainsi qu'à beaucoup de  joueurs. On veut laisser Perpignan là où on l'a trouvé".

A quoi ressemble cette équipe parisienne ?
A P
: "Elle est un peu dans le même contexte que nous. Les Parisiens veulent  sauver leur saison. Ils ont fait de gros matches ces dernières semaines, en  atteste leur victoire face au Racing-Métro (19-16) dimanche dernier. C'est une  équipe bourrée de talent. Ils vont venir ici pour faire un résultat. Pour moi,  Sergio Parisse est hors normes. Je pense que si l'on arrive à contenir quelques  joueurs qui font la différence, on aura fait un premier pas."

L'Usap devra-t-elle enfin être pragmatique ?
A P
: "Pour une fois, il faudra essayer de maîtriser le match de A à Z. Parce  qu'on manque trop souvent de maîtrise, et surtout on doit finir les coups, ce  qui a vraiment péché cette saison. Il nous faut vite prendre le score et  essayer de se mettre à l'abri rapidement. Pour une fois."