Leinster-Stade Français
Leinster-Stade Français | AFP-Lionel Bonaventure

Le Stade Français prend une leçon d'Irlandais

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu de miracle pour le Stade Français, qui s'est incliné (34) face aux Irlandais du Leinster, vendredi en finale du Challenge européen. Les Parisiens qui espéraient sauver l'honneur après une saison ratée en championnat, ont surtout failli en première période, où ils ont eu la main sur le ballon, sans pouvoir faire bonifier leurs conquêtes, alors que les Irlandais leur ont donné une leçon d'efficacité et de réalisme.

C'est évidemment une grosse déception pour le Stade Français, qui jamais pu remporter une seule finale européenne sur les quatre qu'il a disputées (en H cup comme en Challenge) mais c'est une défaite logique, car le Leinster s'est montré plus complet dans l'organisation, solide défensivement avec un soutien permanent sur les phases de jeu, et a su exploiter à merveille les contres que lui ont offert l'équipe parisienne. 

Des Irlandais maîtres de la relance

Les hommes de Laussucq, présents en mêlée, et qui ont eu beaucoup de munitions ont tenté de prendre la direction des opérations, mais ont manqué de rythme et d'imagination en attaque. Ils ont aussi laissé beaucoup de ballons en contres avec des fautes de mains et des approximations. Conséquences immédiates: trois récupérations irlandaises qui ont fait mouche et ont amené des relances victorieuses  par Madigan (3e), Cronin (20e), et Kearney (29e). Au bout de 30 minutes de jeu, le Leinster avait déjà fait la différence (21-3). En face, les Parisiens ne parvenaient pas à concrétiser sur leur temps fort.

Paris perdu

Après la pause, Paris a abandonné le ballon, cherchant davantage à provoquer les fautes, mais les Irlandais ne leur en ont pas donné  beaucoup et Porical n'a pas pu rapprocher son équipe par des pénalités. Les parisiens ont toutefois eu une petite lueur d'espoir après avoir enfin franchi la ligne, sur une action pour une fois bien combinée et conclue par  Sinzelle ( 26-13). Mais ce ne fut pas de nature à déstabiliser le groupe irlandais, décidément très solide, proposant une belle maîtrise défensive pour contenir les derniers assauts désordonnés du Stade Français. Le Leinster enfonçait même le clou sur un dernier essai signé Healy une minute avant la fin de la rencontre, sonnant le glas des espoirs d'une équipe parisienne qui n'accrochera pas la place européenne qu'elle convoitait.

A quelque chose malheur est bon  puisque cette victoire des Dublinois qualifie Perpignan, 7e du Top 14, et la  province irlandaise du Connacht pour la Coupe d'Europe la saison prochaine.

Christian Grégoire