Jeff Dubois et Gonzalo Quesada
Jeff Dubois, entraîneur des arrières du Stade Français, se prend la tête avec Gonzalo Quesada derrière lui | MAXPPP - PQR - LE PARISIEN - JEAN-BAPTISTE QUENTIN

Le Stade Français, le quart du doute

Publié le , modifié le

Le Stade Français dispute un quart de finale du Challenge européen déterminant pour sa fin de saison. En recevant les Harlequins à Jean-Bouin, les Parisiens peuvent effacer leur première défaite à domicile, vécue la semaine dernière dans le derby face au Racing-Métro. Un revers qui les a éjectés des places qualificatives en Top 14. Face aux six clubs anglais (Wasps, Gloucester, Bath, Sale, Northampton et Harlequins), le Stade Français et Brive, qui se rend à Bath dimanche, sont les seuls à prétendre empêcher une consécration anglaise dans cette épreuve.

Stade Français - Harlequins en direct dès 21h sur France 4 et francetvsport.fr

Une belle armada à vaincre, un terrain à se réapproprier, une demi-finale à décrocher, de la sérénité à retrouver. Voilà le défi qui attend le Stade Français, en quarts de finale du Challenge européen face aux Harlequins. "On est tous convaincus qu'on est loin d'être mort dans le Top 14. Et je crois qu'on ne va pas tarder à  le prouver", a annoncé Gonzalo Quesada, l'entraîneur parisien. "On compte sur ce match pour nous relancer, montrer que la dynamique est encore à et que ce groupe est loin d'avoir fini la saison''.

Après avoir rivalisé avec les meilleurs pour la place de leader du Top 14, le Stade Français a vécu trois week-ends difficiles. Battu à Montpellier sans le bonus défensif (19-10), rattrappé à l'ultime seconde par le Stade Toulousain au Stade de France (27-27), et vaincu pour la première fois de la saison dans son antre de Jean-Bouin qui plus est dans le derby face au racing (32-22), les Parisiens se trouvent désormais exclus du Top 6 national, qualificatif pour les phases finales et pour la prochaine Coupe d'Europe. Ce quart de finale, à domicile, peut redonner de l'allant et de la confiance au groupe, en vue d'une fin de saison qui approche à grands pas: "Ca va être difficile", prévient Pierre Rabadan. "Il va falloir livrer une prestation plus accomplie que ce qu'on a produit ces dernières semaines. On y va pour faire un match de costaud, et ce n'est que comme ça qu'on peut préparer une bonne fin de saison" Un avis partagé par Jérôme Porical: "C'est une grosse écurie du championnat anglais. Ils sortent de la H Cup où ils étaient dans une grosse poule (avec Clermont, Ndlr)".  Et d'ajouter: "On joue devant notre public et on n'a pas envie d'avoir une deuxième défaite d'affilée à Jean-Bouin."

La revanche de la finale 2011

Avec leur cohorte d'internationaux (Robshaw, Evans, Easter, Brown) et un ancien de la maison parisienne (Paul Sackey), les Harlequins ont été victime de la "poule de la mort" en H Cup, avec Clermont, les Scarlets et le Racing-Métro. Les deux revers à domicile contre Llanelli et les Jaunards ont coûté cher aux Anglais, désormais engagés dans la conquête d'un quatrième Challenge Européen. Titré pour la première fois en 2001 (victoire sur Narbonne 42-33), le club s'est fait une spécialité des victoires au cordeau en finale contre les clubs français. Un succès 27-26 contre Montferrand en 2004, puis une victoire 19-18 en 2011 contre... le Stade Français. 

Un petit goût de revanche sera dans les têtes parisiennes, même si la plus importante concerne celle par rapport à leurs dernières sorties. "Depuis un mois et demi, on est en difficulté. On imaginait que notre destin était encore entre nos mains mais maintenant, il ne nous faut plus calculer. Il faut arrêter de se projeter. On n'est plus en position de le faire", souligne Pierre Rabadan. "On savait, sans langue de bois, que ça allait être compliqué  cette saison, on n'a pas l'effectif pour jouer deux compétitions jusqu'au bout, donc on avait peur d'être un peu juste, même pour passer jusqu'aux quarts, pondère Gonzalo Quesada. "On avait deux objectifs cette  saison: être dans les six (qualifiables du Top 14), et jouer ces quarts. On en  a réussi un, on va essayer de faire en sorte que ça ne s'arrête pas là. Mais le  principal objectif de ce match, c'est montrer un beau visage." Sans la moindre victoire à l'extérieur depuis le 1er décembre, les Quins représentent l'occasion idéale de se relancer et d'effacer les doutes parisiens.

Composition des équ​ipes

Stade Français: Lydon - Kingi, Williams, Danty, Camara - (o) Steyn, (m)  Daguin - Missoup, Lyons, Garrault - Wegner, Mostert - Kubriashvili, Sempéré  (cap), Zhvania.
Remplaçants: Van Vuuren, Frou, Slimani, van Zyl, Rabadan, Mallet,  Cocagi, Arias

Harlequins: Brown - Lindsay-Hague, Molenaar, Turner-Hall, Smith - (o)  Evans, (m) Care - Robshaw (cap), Easter, Wallace - Robson, Matthews - Sinckler,  Ward, Marler
Remplaçants: Buchanan, Lambert, Doran-Jones, Merrick, Guest, Dickson,  Botica, Sackey

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze