Julien Dupuy
Le joueur du Stade Français Julien Dupuy | MAXPPP - OLIVIER CORSAN

Le Challenge européen ne fait pas rêver

Publié le , modifié le

Petit frère de la H Cup, le Challenge européen reste dans l’ombre de la Coupe d’Europe qui accapare tous les sunlights. Malgré les succès de belles équipes dont le Leinster, tenant du titre, la seconde compétition continentale de clubs n’a jamais vraiment réussi à trouver sa place. Et elle vit peut-être sa dernière édition.

Le projet de réforme secouant l’Europe du rugby depuis trois semaines, et la tentative franco-anglaise de créer une nouvelle Coupe d’Europe à la place de l’actuelle H Cup, sont venus jeter une ombre sur le début officiel de la saison européenne 2013-14 qui se tiendra ce jeudi soir avec les premiers matche de la journée initiale du Challenge européen (Sale-Biarritz, Bayonne-Grenoble et Stade Français-Lusitanos).

Un ticket pour la Coupe d’Europe ?

D’habitude, le vainqueur de cette épreuve obtient directement un ticket d’admission pour la Coupe d’Europe de l’année suivante. Qu’en sera-t-il réellement pour cette saison de tous les dangers pour l’ERC, l’organisme qui gère les compétitions européennes ?

En tous cas, la petite coupe d’Europe demeure le parent pauvre des joutes du vieux continent. Il ne dispose ni de l’aura ni des ressources financières allouées par les organisateurs aux différents clubs et provinces engagés.

Comme la Ligue Europa

Du coup, il s’agit davantage d’un lot de consolation que d’un trophée convoité. Il a permis à trois des quatre derniers lauréats (Cardiff en 2010, Biarritz en 2012 et le Leinster en 2013) de sauver leur saison après avoir été reversé de la H Cup. Seuls les Harlequins ont accompli le parcours total en 2010-11.

Ce Challenge européen n’a pas à rougir de son palmarès : de grands noms du rugby ont soulevé cette coupe qui leur a permis d’étoffer leur vitrine aux trophées (Clermont, Bath, Northampton, Leinster…etc). Mais il souffre clairement de la comparaison avec la H Cup, un peu comme la Ligue Europa avec la Ligue des champions en football.

Le Stade Français favori

La volonté des clubs anglais et français de réduire le nombre de participants à la H Cup (20 au lieu de 24) devait permettre un renforcement du Challenge qui aurait forcément augmenter de niveau en récupérant quatre formations fortes. Mais le putsch décidé par les deux grandes puissances financières du rugby (dévoilé fin septembre et expliqué concrètement le 23 octobre prochain) a eu vite fait d’enterrer les espoirs d’une renaissance pour la probable future défunte seconde épreuve européenne.

En attendant, il reste des rencontres à disputer, certaines constituant des affiches (Sale-BO, Bordeaux-Bègles-Bath pour ne parler que de la 1ère journée), et le plateau promet encore un duel entre les représentants de l’hexagone et ceux d’outre-Manche. Le Stade Français, les London Irish, les London Wasps, Brive, Bordeux-Bègles et Bath partent clairement favoris.