Joe Schmidt, Leinster
Joe Schmidt (à g.) en discussion avec Vern Cotter le manager de Clermont (à d.) | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Joe Schmidt: "Il faut gagner quelque chose"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de la province irlandaise du Leinster, Joe Schmidt, souligne avant la demi-finale du Challenge européen, samedi contre Biarritz, son "envie de jouer la finale" prévue dans son stade et de "gagner quelque chose" cette saison.

Êtes-vous déçu de ne pas défendre votre titre en Coupe d'Europe, ou la  perspective de pouvoir jouer la finale du "petit" Challenge européen à domicile suffit à vous motiver?
Joe Schmidt : Il y a un peu des deux. On est déçu bien sûr mais on joue aussi nos  matches (de Challenge européen) à la maison. On a eu une poule difficile (en Coupe d'Europe), parfois les choses se passent comme ça... Dans le Challenge  européen, il y avait aussi de très bonnes équipes avec Toulouse, Perpignan,  Biarritz, les Wasps, nous mêmes aussi (sourire). Et on a envie de jouer cette finale à la maison.
   
D'autant qu'une saison sans titre serait vécue comme un échec après la réussite des dernières saisons...
J.S : Vous nous mettez la pression! Non bien sûr, il faut gagner quelque chose. En ce moment, on est deuxième de la Ligue celtique, c'est pas trop mal.  On joue dans les deux compétitions et on veut aller jusqu'au bout dans les deux.
   
Biarritz a été très inconstant cette saison. A quoi vous attendez-vous?
J.S : C'est toujours compliqué avec Biarritz. C'est le dernier match que les Clermontois ont perdu au stade Marcel-Michelin (en novembre 2011, ndlr), j'y  étais, je m'en souviens! Ils ont beaucoup de très bons joueurs: Harinordoquy, Yachvili qui ont un très bon sens du jeu, Traille a beaucoup d'expérience et est fort sous les ballons hauts, Baby a une vitesse énorme et peut taper loin, Teddy Thomas a vraiment de très bons appuis, Ngwenya aussi, Taele, Lund sont  gaillards, il y a aussi Lakafia et Wenceslas Lauret... Ce sera du 50-50.

AFP