Jérôme Fillol
Jérôme Fillol, le demi de mêlée du Stade Français | AFP - ALEJANDRO PAGNI

Fillol va-t-il payer son crachat?

Publié le , modifié le

Le demi de mêlée du Stade Français Jérôme Fillol a été cité à comparaître devant une commission de discipline pour avoir craché samedi sur son vis-à-vis, Peter Stringer, lors du quart de finale de Challenge européen contre Bath, a annoncé lundi l'ERC, organisateur de la compétition.

Pour ce "geste contraire à l'esprit sportif", le joueur (35 ans) encourt  une sanction allant théoriquement de 4 à 52 semaines, a précisé l'ERC. Les images de la retransmission télévisée de la rencontre avaient montré Fillol crachant au visage de Stringer à la 25e minute de la rencontre alors que  les deux joueurs se séparaient après un coup de sifflet de l'arbitre.

"Je suis dégoûté par ce qui s'est passé au cours du match de samedi. Cela  n'a pas sa place dans le rugby, ni nulle part ailleurs", s'était indigné  l'ancien international irlandais sur son compte Twitter. Après le match, il avait déclaré qu'"on ne pouvait guère tomber plus bas".

Le passif du Stade Français

Le directeur général de l'International board (IRB, organe suprême du jeu)  Brett Gosper a pour sa part estimé sur Twitter que "le crachat sur Stringer  devait être puni avec toute la sévérité prévue par le règlement". Le pilier Rabah Slimani a également été cité à la suite d'un plaquage  dangereux qui lui a valu un carton jaune durant la rencontre remportée par le club parisien (36-20). Le Stade Français a un lourd passif disciplinaire dans les compétitions  européennes.

Le pilier David Attoub avait écopé en janvier 2010 de 70 semaines de  suspension pour une "fourchette" (contact des doigts dans la zone oculaire d'un  adversaire) sur le joueur de l'Ulster Stephen Ferris lors d'un match de Coupe d'Europe. Quelques semaines plus tôt, le demi de mêlée Julien Dupuy avait lui aussi été suspendu pour une période de 23 semaines, également pour une "fourchette"  lors de la même rencontre.

AFP