Challenge Cup : Montpellier en quarts de finale dans la douleur

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le talonneur de Montpellier Guilhem Guirado, auteur d'un essai contre Glasgow le 2 avril 2021
Le talonneur de Montpellier Guilhem Guirado, auteur d'un essai contre Glasgow le 2 avril 2021 | Sylvain THOMAS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vainqueur de l'édition 2016 de la Challenge Cup, Montpellier a conquis sa place pour les quarts de finale de la compétition, vendredi 2 avril. A domicile, les hommes de Philippe Saint-André ont battu Glasgow, réduit à 14 à la 58e minute, (26-21).

De la souffrance, de la crainte, avant la délivrance. Le MHR n'a pas connu une soirée tranquille en 8e de finale de la Challenge Cup. A domicile, face aux Ecossais de Glasgow, la formation de Philippe Saint-André n'a pas été à la fête. L'ancien sélectionneur de l'équipe de France n'oubliera pas le carton rouge infligé à l'ailier Ioane à la 58e minute, qui a fortement compté dans la victoire finale.

Bien sûr, les deux essais inscrits par les internationaux Guirado (38e) et Bouthier (43e), au terme d'un superbe mouvement collectif conclu par l'arrière du XV de France, avaient montré la voie de la victoire de part et d'autre de la mi-temps.

Mais les pénalités écossaises (cinq pour l'international Hastings, 2 pour Thompson) ont mené la vie dure aux espoirs héraultais, qui peuvent se réjouir de compter sur Bismark Du Plessis, auteur de quelques interventions bien senties en fin de match, ou d'un autre Sud-Africain, le demi de mêlée Cobus Reinach, auteur d'une action qui a mené à un carton jaune écossais, pour Nick Grigg, auteur d'un en-avant volontaire (76e).

Les deux cartons jaunes reçus par Chalureau (50e) et Devergie (73e) ont réduit l'impact de la supériorité numérique française, et rendu la fin de rencontre plus incertaine. L'enthousiasme des joueurs de Glasgow a maintenu le suspense jusqu'au bout des 80 minutes. Pour tomber finalement à 5 longueurs des Héraultais.

Après une première partie de saison très délicate, le MHR voit peut-être le bout du tunnel grâce à cette compétition européenne, qui lui a offert son premier et seul titre en 2016. Leur prochain adversaire ? Trévise ou la lanterne rouge du Top 14, Agen. De quoi voir l'horizon un peu plus clair encore.