L'explosion de joie de Wesley Fofana après l'essai de Damian Penaud
L'explosion de joie de Wesley Fofana après l'essai de Damian Penaud | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Challenge Cup - Clermont rejoint La Rochelle pour une finale 100% française

Publié le , modifié le

Victorieux du Challenge Cup par deux fois (1999, 2007) et vaincu en 2004, Clermont va disputer sa quatrième finale, après sa victoire en demies sur les Harlequins (32-27). Dans leur antre de Marcel-Michelin, les Jaunards ont d'abord pris les choses en mains par le pied de Camille Lopez, auteur de deux essais. En fin de 1re période, deux essais en quatre minutes ont fait la différence. Mais les Clermontois se sont fait peur jusqu'au bout. L'ASM affrontera le 10 mai prochain la Rochelle, tombeur d'autres Anglais (Sale), pour la première finale 100% tricolore depuis 2012.

Les joueurs de Clermont avaient annoncé dès le début de la saison qu'ils joueraient à fond cette coupe d'Europe. Avec un effectif taillé pour jouer les premiers rôles, mais contraint de re-fréquenter la deuxième épreuve après une saison terne en Top 14, l'ASM a tenu parole. Après l'orgie d'essais du quart de finale haletant jusqu'au bout contre Northampton, ce sont d'autres Anglais, ceux des Harlequins, qui l'ont constaté à leurs dépens.

Quand Clermont a accéléré, la différence s'est faite. Voilà en résumé le déroulement de cette demi-finale de Challenge Cup. Mais en ce moment, l'équipe a du mal à finir le travail. Cela s'est encore vu. En début de match, face à une défense en place, Camille Lopez a trouvé par deux fois la solution juste: le drop. A la 9e et à la 25e, l'ouvreur international a trouvé les perches pour concrétiser une avancée de ses troupes. 

Le drop astucieux de Lopez

A la demi-heure de jeu, un petit coup d'accélérateur, et l'ASM s'est envolé. Une action rondement menée, la défense anglaise mise à mal et Fritz Lee, le 3e ligne centre, franchissait le rideau pour inscrire le premier essai du match (31e, 13-3). Le rugby, cela semble bien simple...

Quatre minutes après, Damian Penaud trouvait des espaces sur son aile. Il tapait à suivre pour lui-même, et avec de la réussite dans son dribbling, il inscrivait le deuxième essai de son équipe (35e, 23-3). Le trou était fait. L'écart semblait irrémédiable, mais Mike Brown, qui résistait sur 10m à la défense de Penaud, allait en terre promise pour relancer ses troupes (38e, 23-8). Et dans la foulée, l'ailier international français faisait tomber malencontreusement un adversaire en l'air. Normalement, la sanction va d'un carton jaune à un carton rouge. Mais la vidéo mettait en lumière un contact avec le pilier Sinckler, précédant le choc entre les deux trois-quarts. Du coup, ce n'était qu'une pénalité.

A la pause, avec une pénalité de Parra, Clermont menait (26-8). Une marge confortable. Deux autres coups de pied du demi de mêlée la confortaient. Mais les Jaunards aiment se faire peur. Après les deux matches contre Northampton où ils ont dû lutter jusqu'au bout après avoir largement mené, les Harlequins ont également comblé peu à peu leur retard. Un essai de Robshaw (57e), un autre de Lang (65e), et les Quins se trouvaient plus qu'à dix longueurs à l'entrée du dernier quart-d'heure (32-22). 

Un dernier essai en force, non-transformé d'un drop pour perdre moins de temps, a fait passer un nouveau frisson dans le dos des supporters. Décidément, malgré trois finales en Champions Cup et trois en Challenge Cup, ces fins de match sont douloureuses en Auvergne. La semaine dernière, dans le match au sommet du Top 14, Clermont avait fini (47-44) par s'incliner à Toulouse dans les dernières minutes en encaissant deux essais dans les dix dernières minutes. Pas de sortie de route cette fois, mais un nouvel avertissement.

En finale, ce sera La Rochelle. Un troisième acte entre les deux formations. A La Rochelle, les Maritimes s'étaient imposés (16-12). A Clermont, l'ASM avait gagné (44-19). Et sur terrain neutre ? Réponse à Newcastle le 10 mai prochain. 

Le résumé de la rencontre