Gaël Fickou (Stade Français)
Le Stade Français a failli s'incliner contre les Zèbres, en Italie. | Yoann Cambefort / DPPI

Challenge Cup : Castres et le Stade Français d'une courte tête

Publié le , modifié le

Fortunes diverses pour les clubs français samedi en Challenge Cup. Castres et le Stade Français se sont imposés d'une courte tête, contre Worcester et à Parme. En déplacement à Londres, Agen et Bayonne n'ont rien ramené, malgré un match fou pour les Basques.

Castres s'impose pour la 400e de Capo Ortega

Lourdement défaits à Newport le week-end dernier, Castres s'est repris à domicile, contre Worcester (17-9). Face aux Anglais, les Tarnais ont inscrit deux essais grâce à Filipo Nakosi (13e) et Baptiste Delaporte (25e), Benjamin Urdapilleta faisant le reste au pied. Les Anglais ont longtemps été dans les clous du bonus défensif grâce à la botte de Duncan Weir, mais l'artilleur castrais les en a privés en fin de match. Une rencontre qui marquait par ailleurs la 400e sortie de Rodrigo Capo Ortega avec Castres.

Le Stade Français frise la correctionnelle

Sur le plan des résultats stricto sensu, c'est la bonne nouvelle du jour pour le Stade Français. Paris a mis fin à sa série de trois défaites consécutives et s'est offert son premier succès de la saison en Challenge Cup (13-12). Mais de manière pour le moins laborieuse. En déplacement du côté de Parme, en Italie, pour affronter les Zèbres, les joueurs de Julien Arias et Laurent Sempéré ont assuré le minimum, s'imposant d'un tout petit point. 

Gaël Fickou a rapidement mis les siens dans de bonnes dispositions (4e), mais Charlie Walker lui a rapidement donné la réplique (18e). Paris a creusé un faible écart grâce à la botte de Nicolas Sanchez (29e, 35e), mais n'a plus rien marqué pendant près de 50 minutes. Et les Italiens ont arraché un bonus défensif en fin de match grâce à un essai de pénalité, sur mêlée (73e). Le Stade Français est encore bien malade.

Match fou pour Bayonne

De leurs côtés, Agen et Bayonne sont rentrés à vide de leurs déplacements respectifs à Londres, contre les Wasps pour les Lot-et-Garonnais, contre les Irish pour les Basques. Bien partis grâce à Loris Tolot (7e), les Agenais ont sombré, encaissant un cinglant 32-0, Fernandez Correa sauvant l'honneur en fin de match (76e, 32-14).

Les Bayonnais, eux, ont disputé un match complètement fou, avec neuf essais inscrits durant le premier acte (31-24). Si le rythme est retombé après la pause, le Londoniens n'ont rien laissé à l'Aviron qui rentre à vide (45-31).

Maxime Gil gil_maxime_34