Le coach du Japon Eddie Jones (d) et son assistant Masahiro Kunda
Le nouveau coach du Japon Eddie Jones (d) et son assistant Masahiro Kunda | YOSHIKAZU TSUNO / AFP

Eddie Jones pourrait devenir le sélectionneur du XV d'Angleterre

Publié le , modifié le

L'Australien Eddie Jones est fortement pressenti pour succéder à Stuart Lancaster à la tête du XV d'Angleterre, éliminé dès le premier tour de "sa" Coupe du monde en septembre, indique jeudi le Daily Telegraph.

"Les recherches de la RFU (Fédération anglaise de rugby, NDLR) pour trouver  le successeur de Stuart Lancaster semblent terminées" avec Eddie Jones "qui  s'apprête à devenir le premier entraîneur étranger" du XV de la Rose, écrit le  quotidien britannique. Jones, 55 ans, sera à pied d'oeuvre pour le début du Tournoi des six  nations en février, selon le journal qui ajoute que la RFU va s'acquitter d'une  somme de 100.000 livres (143.000 euros) pour libérer l'Australien de son  contrat de trois ans avec le club sud-africain des Stormers. Encore auréolé de sa réussite avec le Japon au Mondial -avec une victoire  de prestige face aux Springboks sud-africains en phase de poules (34-32)- Jones  a pris les commandes de la franchise du Cap la semaine dernière et  immédiatement démenti en conférence de presse tout projet de devenir le  prochain sélectionneur de l'Angleterre. "Je suis entièrement dévoué aux  Stormers, les gars", a-t-il assuré le 12 novembre.

Si l'information du Daily Telegraph se confirme néanmoins, ce serait sans  doute une mauvaise nouvelle pour le capitaine anglais Chris Robshaw, qui avait  été vertement critiqué par Jones, ancien entraîneur du XV d'Australie et du  Japon, lors de la Coupe du monde. Stuart Lancaster, qui avait pourtant signé un nouveau contrat de six ans en  2014, a démissionné le 11 novembre de son poste de sélectionneur du XV de la  Rose, un mois après le fiasco de la Coupe du monde organisée par l'Angleterre. Un autre Australien, Michael Cheika, qui entraîne les Wallabies depuis un  an et a réussi à les mener jusqu'en finale du Mondial, a déclaré lundi ne pas  être intéressé par le poste.

AFP