Brice Dulin
Brice Dulin, l'arrière international | AFP - FRANCK FIFE

Dulin: "Ca va être très compliqué"

Publié le , modifié le

Au diapason du discours du staff tricolore, Brice Dulin redoute le dernier test-match contre les Samoa, malgré les deux victoires sur l'Australie et l'Argentine: "Eux aussi sont en confiance, ils viennent de gagner le pays de Galles chez eux et ils ont beaucoup de choses à nous proposer, que ce soit techniquement ou dans le défi physique." Longtemps incertain, l'arrière international de Castres prévient: "Ca va être très compliqué."

- Comment vous sentez-vous physiquement, quelques jours après votre blessure face à l'Argentine ?
Brice Dulin:
"Très bien, à cent pour cent. Il y a deux jours, je n'étais vraiment pas optimiste. Les kinés et le doc se sont bien occupés de moi. J'avais des douleurs aux adducteurs qui sont un peu récurrentes chez moi et qui ont été soignées. Je n'ai plus aucune douleur, je me suis testé à 100% avec des appuis et des sprints ce matin, ça s'est bien passé."

- Après deux victoires probantes contre l'Australie et l'Argentine, y a-t-il un risque de relâchement face aux Samoa ?
B.D.:
"Je ne crois pas. Avec ce qu'ils ont montré, au contraire. On pensait tous avant la tournée que ça allait être le match le plus facile mais à mon avis, ça va être le match le plus difficile. Eux aussi sont en confiance, ils viennent de gagner le pays de Galles chez eux (à Cardiff) et ils ont beaucoup de choses à nous proposer, que ce soit techniquement ou dans le défi physique. La confiance, il en faut toujours mais on est toujours stressé, on a toujours peur de mal faire. Il y a une part de confiance mais on redoute énormément cette équipe. On a vu leur match de la semaine dernière, on a vu l'étendue de leur talent défensivement et offensivement. Ca va être très compliqué."

- Redoutez vous la densité physique des Samoans, réputés pour leur engagement et leurs plaquages destructeurs ?
B.D.:
"Pas forcément. On les croise pour la plupart sur les terrains du Top 14. Pour ma part, je joue avec Joe Tekori (à Castres, NDLR). On connaît leurs capacités physiques, on sait qu'à tout moment, ils peuvent transpercer la défense ou faire exploser le ballon sur un plaquage. On s'y attend. Tout le monde est préparé pour ça. Ca va être loin d'être facile."

AFP