Stuart Lancaster Angleterre
Le sélectionneur de l'Angleterre Stuart Lancaster | AFP - BEN STANSALL

Démission du sélectionneur anglais Stuart Lancaster

Publié le , modifié le

Le sélectionneur du XV de la Rose, Stuart Lancaster, a démissionné de ses fonctions mercredi, en tirant les conséquences du fiasco de l'équipe nationale lors de la dernière coupe du monde qui avait lieu chez elle, a indiqué mercredi la Fédération anglaise de rugby, indiquant que ce départ s'est fait d'un commun accord entre les deux parties.

Cette décision attendue après une élimination prématurée dès la phase de poule, et des défaites contre le Pays de Galles et l'Australie.

Satisfait du "travail de transition" réalisé

Lancaster avait été nommé en Avril 2012. Il a notamment guidé l'Angleterre, deuxième lors des quatre derniers tournoi des Six Nations, et quelques exploits comme une victoire contre les All Blacks en cette même année 2012, obtenant au total 28 victoires sur 46 matchs disputés. 

"Je suis évidemment très attristé de terminer ainsi l'aventure que nous avions entreprise, du travail mené pour la coupe du monde, et de devoir quitter mes fonctions" a déclaré Lancaster. "Comme je l'ai toujours dit, j'accepte finalement de prendre la responsabilité de la performance de l'équipe et il est vrai que nous n'avons pas eu les résultats que nous espérions tous lors de ce tournoi. Je veux toutefois rester objectif. J'ai toujours pris en compte les opinions des autres avant de prendre une décision. La réalité est que, bien que nous ayons eu globalement un parcours positif, notamment dans le comportement collectif, durant toutes ces années, nous ne sommes pas parvenus à obtenir le succès attendu sur le terrain quand celui-ci était le plus important. Il appartenait à tous de prendre la responsabilité de cet échec, mais surtout pour moi, comme entraîneur en chef".

"Je tiens à remercier les joueurs, les entraîneurs, la direction et tout le monde à la RFU pour leur engagement, le soutien et le travail acharné que nous avons mené. Mais plus que tout, je tiens à remercier les fans de rugby en Angleterre, qui nous ont toujours soutenus et nous ont apporté un soutien incroyable. Ce qui a été important pour nous tous  J'ai pris ces fonctions dans des circonstances difficiles, cela a été un énorme défi de travailler à la transition de l'équipe avec de nombreux obstacles le long du chemin", ajoute Lancaster. "Cependant, je suis extrêmement fier de l'évolution de cette équipe et je sais que nous avons bâti des fondations solides qui lui permettra encore de progresser pour parvenir à de grandes choses à l'avenir. Nous avons joué un excellent rugby mais il était difficile de parvenir à un niveau suffisant d'expérience pour cette coupe du monde. Le groupe est jeune et nous retrouverons une majorité de joueurs qui le compose lors de la prochaine Coupe du Monde au Japon en 2019, où je crois que leur expérience désormais acquise pourra en faire de véritables prétendants." Lancaster a donc pris congé en considérant que son travail allait tout de même finir par payer, même sans lui. 

La RFU a tiré les conséquences du fiasco

De son côté, pour la RFU Ian Ritchie ne dit pas autre chose même s'il précise que "la Coupe du monde a été très décevante pour tout le rugby anglais et que Lancaster en a tiré les enseignements, de même que tous à la Fédération et tous les responsables du rugby dans le pays" et que la conclusion a abouti à ce départ. "Au nom de tous les supporteurs de l'équipe d'Angleterre et de la RFU, je tiens à exprimer notre gratitude à Stuart pour tout ce qu'il a fait pour l'équipe depuis 2012. Malgré les résultats au cours de cette Coupe du Monde, il peut se satisfaire d'avoir intégré un nouveau groupe de joueurs qui représenteront l'Angleterre pour une longue période à venir. Nous allons tout faire pour permettre au XV de la Rose de connaître un succès durable à l'avenir." 

La Fédération anglaise a ajouté qu'elle allait désormais commencer à chercher un successeur à Stuart Lancaster, sans pour autant fixer une date limite.

Christian Grégoire