La déception de l'équipe d'Espagne de rugby contre la Belgique durant les Qualifications pour la Coupe du monde 2019

Mondial 2019 : Pourquoi l'Espagne, la Belgique et la Roumanie sont disqualifiées ?

Publié le , modifié le

La fédération internationale de rugby a décidé, le 15 mai, de disqualifier les trois pays de la prochaine Coupe du Monde au Japon. L'Espagne, la Roumanie et la Belgique sont empêtrées dans une affaire de trucage d'un match de qualification au Mondial entre l'Espagne et Belgique. Mais aussi dans une affaire d'inéligibilité de joueurs, ayant participé à une rencontre officielle.

La situation était claire, limpide. Une victoire de l'Espagne sur la Belgique les envoyait au Mondial. Une défaite, et c'est la Roumanie qui partait au Japon. Résultat des courses : la Belgique s'était imposée 18-10 face à l'Espagne, pourtant favorite. Jusque-là rien d'anormal, juste une surprise. Sauf que l'arbitre de la rencontre était roumain. Une désignation étrange qui a causé quelques dommages. L'Espagne écope de 20 pénalités de plus que son adversaire. L'affaire prend de l'ampleur du côté de la World Rugby, la fédération internationale de rugby. Les questions fusent et la participation des trois nations est incertaine. Plusieurs joueurs français jouant pour l'équipe d'Espagne s'insurgent contre l'arbitre, ce qui leur vaudra quelques amendes. 

Mais comme ça ne suffisait pas, d'autres informations sont venues compromettre un peu plus leurs participations. Les trois pays ont aligné des joueurs non éligibles. Un Tongien (avec la Roumanie) et trois Français (deux avec l'Espagne et un avec la Belgique) n'avaient pas le droit de jouer pour ces sélections. World Rugby rappelle que «le règlement 8 prévoit des sanctions financières obligatoires en cas d'infraction s'élevant à 25.000 £ (28.500 €) par joueur inéligible pour une fédération non représentée au Conseil de World Rugby, et 100 000 £ (114.000 €) pour une fédération représentée au Conseil.» Des amendes ont été distribuées par La Fédération internationale à la Belgique , la Roumanie et l’Espagne.

La Russie qualifiée

Le 15 mai, la World Rugby décide d'exclure les trois pays en question. Décision qui répond surtout aux problèmes d'inéligibilité des joueurs. La Russie en profite et intègre le groupe A de la prochaine Coupe du monde. L'Allemagne sort également vainqueur de l'affaire en obtenant la place de pré-barragiste (match face au Portugal), grâce aux retraits de points infligés aux trois pays.

La Fédération espagnole (FER) s'est dit "très déçue par cette décision et est en train d'étudier les recours possibles avec ses avocats", a-t-elle déclaré dans un communiqué. Elle reproche surtout la désignation d'un arbitre roumain dans un match pouvant engager la participation du pays de l'arbitre. La Roumanie, quant à elle, n'a pas traîné et a décidé, 24 heures après la décision, de faire appel. La Fédération roumaine a assuré, dans un communiqué, que le président de la Fédération tongienne lui avait certifié que Faka'osilea était éligible et le joueur lui-même a indiqué ne jamais avoir été officiellement sélectionné sous le maillot des Tonga.

La situation est encore loin de se décanter complètement. L'Espagne peut également faire appel, jusqu’à deux semaines après l'annonce de la décision. 
 

Théo Dorangeon @@jusdorangeon