France - Afrique du Sud
. | AFP - Vano Shlamov

Coupe du monde des -20 ans: les Bleus accrochent l'Afrique du Sud

Publié le , modifié le

L'équipe de France masculine des moins de 20 ans a débuté son championnat du monde par un match nul 23-23 concédé sur le fil face à l'Afrique du Sud, mercredi à Tbilissi, en Géorgie. Les Jeunes Bleus vont devoir maintenant affronter dimanche l'Argentine, médaille de bronze du précédent Mondial, puis la Géorgie le jeudi suivant avec la possibilité de s'assurer une place en demi-finales, ce qui serait un résultat plutôt convaincant pour cette équipe qui ne s'est pas officiellement pas fixée d'objectif.

Ce premier résultat face aux Sud-Africains constitue déjà une première performance. Et il faut bien reconnaître que, quasiment jusqu'au bout, l'équipe de Thomas Lièvremont a réalisé un match plein, en prenant le dessus sur les la formation des jeunes Springboks, adversaire majeur d'un groupe relevé. Mais la grosse poussée sud-africaine dans les dix dernières minutes a fini par se concrétiser sur l'ultime action, conclue par un essai de Juarno Augustus. Et l'ouvreur Curwin Bosch a arraché le match nul bien après la sirène (84e). 
Fin cruelle pour les Bleuets, qui ont pris la mauvaise habitude de craquer en fin de match: ainsi avaient-ils perdu, lors du précédent Mondial en 2016, face aux Argentins (15-24) alors qu'ils menaient (15-12) à dix minutes du terme du match. 

Des points perdus en fin de match 


Dans des conditions de jeu rendues très difficiles par la pluie et le vent, ce qui rendait le ballon glissant, Romain Ntamack et les siens ont d'abord subi la puissance des Boks en encaissant un premier essai d'Augustus dès la première minute de jeu (0-7, 2e). Mais les Français ont ensuite pris l'ascendant en inscrivant trois essais sur un contre de l'arrière palois Romain Buros (8e) et des incursions du talonneur agenais Florian Dufour (27e) et du demi de mêlée lyonnais Baptiste Couilloud (42e). Deux drops de l'ouvreur Ntamack plus tard (49e, 55e), la France menait 23-13 à l'heure de jeu et pouvait même viser le point du bonus offensif. Mais les dernières minutes ont donc été plus laborieuses. Malgré tout, les Français doivent prendre les points d'un match nul somme toute positif, oublier la déception, et tenter de les faire fructifier lors de leurs deux prochains rendez-vous. *