Coupe du monde de rugby : meilleur et pire tirage, à quoi peut s'attendre le XV de France ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Le tirage au sort de la Coupe du monde de rugby a lieu lundi 14 décembre à Paris.
Le tirage au sort de la Coupe du monde de rugby a lieu lundi 14 décembre à Paris. | AFP - FRANCK FIFE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

C’est ce lundi (12h30) qu’aura lieu à Paris (au Palais Brongniart) le tirage au sort de la Coupe du monde de rugby, qui se déroulera en France en 2023. En présence d’Emmanuel Macron, mais aussi d’un parterre de stars tricolores appelées pour tirer les boules, le XV de France, placé dans le chapeau 2, découvrira deux de ses quatre adversaires.

La France va connaître ce lundi ses principaux adversaires lors de la Coupe du monde 2023, qu’elle accueillera sur ses terres dans neuf villes-hôtes : Saint-Denis, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, Saint-Etienne. En raison de la pandémie de Covid-19 et des difficultés à établir des classements équitables, World Rugby a décidé de geler les classements au 1er janvier 2020. 

Conséquence : septième à cette date, le XV de France, remonté depuis au 4e rang, a été placé dans le chapeau 2 en compagnie de l’Irlande, l’Australie et du Japon, et affrontera donc une grande nation dans son groupe. Sur les 20 équipes réparties entre quatre groupes, douze sont déjà connues. Les huit dernières seront connues en 2021 et 2022. En attendant, à quoi peuvent s’attendre les Bleus lundi ?

Les chapeaux pour le tirage

Chapeau 1 : Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Angleterre, Pays de Galles
Chapeau 2 : Irlande, Australie, France, Japon
Chapeau 3 : Ecosse, Argentine, Fidji, Italie
Chapeau 4  (pas encore qualifiés) : Océanie 1, Europe 1, Amériques 2, Asie/Pacifique 1
Chapeau 5 (pas encore qualifiés) : Afrique 1, Europe 2, Amériques 2, vainqueur du tournoi de repêchage

• Le tirage que le XV de France veut éviter : Nouvelle-Zélande et Argentine

Difficile de tirer adversaires plus coriaces pour le XV de France. Les Bleus n’ont plus battu les All Blacks depuis 2009 (14 défaites de suite), et la Nouvelle-Zélande n’est sortie qu’une seule fois du podium en Coupe du monde, éliminée en 2007 en quart de finale par… la France à Cardiff. Lors de leur dernière confrontation en Coupe du monde en 2015, les Blacks avaient broyé les Bleus 62 à 13.

L'Argentine, de son côté, n’a plus rien d’une nation secondaire du rugby. Huitième au classement World Rugby ce lundi, les Pumas sont l’équipe à éviter du chapeau 3. Eux ont gardé un bon souvenir du XV de France en Coupe du monde, puisqu’ils avaient battu les Bleus en ouverture de leur précédent Mondial à domicile en 2007. Signe d’une équipe qui ne fait plus rire personne : l’Argentine a battu la Nouvelle-Zélande pour la première fois en novembre (25-15).

Jonah Lomu lors du dernier match entre la France et la Nouvelle-Zélande en Coupe du monde en 2015.
Jonah Lomu lors du dernier match entre la France et la Nouvelle-Zélande en Coupe du monde en 2015. © GUY JEFFROY / DPPI Media / DPPI via AFP

• Le tirage abordable mais piégeux : pays de Galles et Italie

Sans manquer de respect à aucune équipe, tomber avec le pays de Galles et l’Italie ferait de la France le favori du groupe à l’heure où nous écrivons ces lignes. La Coupe du monde est encore (très) loin, et les Gallois comme les Italiens ont plus de deux ans pour retrouver une santé sur le pré.

Mais il n’empêche : le XV du Poireau apparaît comme le membre du chapeau 1 le plus abordable face à l’Afrique du Sud, championne du monde en titre, la Nouvelle-Zélande toujours aussi terrifiante, et l’Angleterre. A la peine depuis que Wayne Pivac a succédé à Warren Gatland, les Gallois, 4e mondiaux au 1er janvier, ont rétrogradé à la 9e place, et auraient été dans le chapeau 3 si les classements étaient pris aujourd’hui. L’Italie apparaît elle comme la bête blessée du chapeau 3 : les Italiens pointent au 14e rang mondial, derrière des nations comme la Géorgie ou les Tonga. Les Français les avaient d’ailleurs balayés le 28 novembre dernier lors de la dernière journée de Coupe d’automne des Nations (36-5).

à voir aussi XV de France : Ce qu'il faut retenir de la saison 2020 de l'équipe de France, celle de sa résurrection XV de France : Ce qu'il faut retenir de la saison 2020 de l'équipe de France, celle de sa résurrection

• Le tirage qui sent bon la revanche : Angleterre et Ecosse

Un “Crunch” en Coupe du monde, tous les Français le souhaitent et tous les Français le redoutent. Si le France est reversée avec l’Angleterre, elle retrouverait son plus bel ennemi. Ce serait un petit pied de nez, quelques jours seulement après la finale au couteau remportée par le XV de la Rose en finale de la Coupe d’automne des Nations (22-19 en prolongation). Depuis la prise de fonction de Fabien Galthié, l’équipe de France a retrouvé son plus bel écrin, elle pourrait arriver à maturité en 2023 et nettoyer cet affront.

L’Ecosse est l’autre équipe à avoir fait tomber le XV de France cette année. Et que cette défaite du 8 mars dernier (28-17) a coûté cher… Cet unique revers des Bleus version Galthié/Ibanez dans le dernier Six Nations les a empêchés de réaliser un Grand Chelem qu’elle n’a plus réalisé depuis 2010. De quoi forcément laisser des traces dans la tête.

La détresse des Français lors de la défaite en prolongation face à l'Angleterre lors de la Coupe d'Automne des Nations.
La détresse des Français lors de la défaite en prolongation face à l'Angleterre lors de la Coupe d'Automne des Nations. © AFP