La joie des Argentins
La joie des Argentins | AFP - Christiaan Kotze

Coupe du monde de rugby 2019: L'Argentine emmenée par les Jaguares contre la France

Publié le , modifié le

Pour affronter samedi l'équipe de France dans son premier match de la Coupe du monde, l'Argentine s'est logiquement appuyée sur les joueurs de l'équipe des Jaguares. Finalistes du dernier Super Rugby (compétition de clubs qui regroupent ceux de Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Australie et maintenant Argentine), ils sont 13 à composer le XV des Pumas face aux Bleus. Seuls le demi d'ouverture Nicolas Sanchez (Stade Français), préféré à Benjamin Urdapilleta (Castres), et le pilier Juan Figallo (Saracens de Londres) ne jouent pas chez les Jaguars.

Pas de surprise. Pou affronter la France, l'Argentine a bâti son équipe autour des Jaguares. 13 titulaires sur 15 jouent ensemble dans la franchise argentine. Un atout pour trouver les meilleurs réflexes au moment de défier la France dans ce qui est considéré déjà comme une finale. Car entre Angleterre, France et Argentine, il y a trois grands prétendants à la qualification pour seulement deux places. 

La fédération argentine avait constitué la franchise des Jaguars dans cette optique. Après avoir, pendant des années, vu ses plus grands talents quitter le pays pour rejoindre l'Europe, elle avait mis des moyens pour conserver ses joueurs au pays en créant cette franchise en 2016. L'intégration au Super Rugby était une étape clé, surtout après que la sélection ait intégré le Tri Nations, devenu Rugby Championship. Ainsi, les joueurs argentins continuent à apprendre, progresser, cette fois face aux meilleurs joueurs de la planète de l'hémisphère Sud, tout en restant dans leur pays. Finalistes surprises de la dernière finale du Super Rugby, les Jaguars, vaincus par les Crusaders néo-zélandais, ont affiché les ambitions de tout un pays. 

Lors du dernier Rugby Championship, les Pumas n'ont pas réussi à gagner un match, mais ils n'ont été battus qu'avec des petits écarts par les All Blacks et les Wallabies: 20-16 par la Nouvelle-Zélande, 16-10 par l'Australie. Seule l'Afrique du Sud future lauréate, s'est imposé largement (46-13), avant de décrocher une victoire plus étriquée une semaine après (24-18). C'est dire le danger que représentent ces Pumas.

Composition de l'équipe d'Argentine

Boffelli - Moroni, De la Fuente, Orlando, Moyano - (o) Sanchez, (m) Cubelli - Kremer, Ortega Desio, Matera (cap.) - Lavanini, Petti - Figallo, Creevy, Chaparro

Remplaçants: Montoya, Vivas, Medrano, Alemanno, Lezana, Ezcurra, Urdapilleta, Carreras