Coupe du Monde 2019 : le torchon brûle entre l'Écosse et le World Rugby

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emmanuel Rupied
L'Écosse pourrait ne pas jouer son match face au Japon
L'Écosse pourrait ne pas jouer son match face au Japon | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le typhon Hagibis pourrait faire une autre victime ce dimanche avec l'annulation potentielle de la rencontre entre l'Écosse et le Japon. Si le World Rugby prenait cette décision, le XV au Chardon se verrait privé des quarts de finale de la Coupe du monde (Groupe A). Une situation qui ne plaît guère à la Fédération écossaise et qui menace désormais de saisir la justice en cas d'annulation.

Avis de tempête sur le rugby mondial. Après la rencontre entre les Blacks et l'Italie mais surtout entre la France et l'Angleterre, le typhon Hagibis pourrait faire une nouvelle victime dans ces championnats du monde. La rencontre de dimanche (12h45 heure française) entre l'Écosse et le Japon pourrait ainsi être tout bonnement annulée car jouée à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo. La capitale nippone se situe sur la route de la tempête. 

Une rencontre décisive pour les quarts

Si les Bleus n'ont pas manifesté leur mécontentement lorsque l'annulation de leur rencontre a été actée, la qualification acquise a atténué la déception de ne pas se frotter aux Anglais. Mais dans le cas des Écossais, la suppression du match les éliminerait de facto du Mondial.

Un cas de figure qui s'est déjà produit pour l'Italie face à la Nouvelle-Zélande. Mais si les coéquipiers de Sergio Parisse n'avaient pas grande chance de l'emporter ce samedi et donc de rallier les quarts, la rencontre entre le XV du chardon et les Nippons est beaucoup plus indécise. La décision pour le match de dimanche sera prise quelques heures avant le coup d'envoi potentiel, mais elle déchaîne déjà les passions. 

Jeudi, le sélectionneur anglais avait anticipé la polémique. "Nous savions que cela pourrait arriver et donc il faut accumuler des points pendant les matches pour vous mettre dans la bonne position au cas où cela arrive", avait-il lancé fort de ses trois victoires avec bonus et assuré désormais de la tête de la poule C devant les Bleus.

AFP
AFP

Pressions de la Fédération écossaise

Du côté Écossais, on ne compte cependant pas en rester là. La Fédération du chardon s'est ainsi confiée à BBC Radio 4 par le biais de son directeur général et a laissé plané des poursuites en justice contre l'organisateur, World Rugby, en cas d'annulation. "Mon point de vue c'est que nous ne laisserons pas l'Ecosse être la victime collatérale d'une décision prise à la hâte". 

Le sélectionneur Gregor Townsend avait déjà pris la parole ce jeudi mais avec plus de pincettes. "Nous devons avoir confiance dans les organisateurs sur le fait que le match sera joué, même si c'est à huis clos ou dans un stade différent".

World Rugby prêt à partir au clash

Face à ces pressions, la Fédération internationale World Rugby n'a pas vacillé et s'est fendu d'un communiqué laconique ce vendredi. "Il est décevant (de constater) que la Fédération écossaise fait de tels commentaires alors que nous mettons tout en oeuvre pour que les matches prévus dimanche puissent avoir lieu comme prévu alors qu'il existe une réelle et significative menace sur la sécurité du public en raison de ce qui est considéré comme le plus important et le plus destructeur typhon frappant le Japon depuis 1958". Affaire à suivre.