Hadleigh Parkes (à g.) et George North
Hadleigh Parkes (à g.) et George North | AFP

Coupe du monde 2019 : le Pays de Galles s'offre l'Australie après un match de haute volée

Publié le , modifié le

Au terme d'un match de très haute intensité, le Pays de Galles s'est offert un précieux succès face à l'Australie (29-25). Les Gallois prennent ainsi les commandes du groupe D grâce à 50 minutes parfaites. Les Wallabies ont réagi trop tard et paient une entame de match ratée. Le XV du Poireau pourrait ainsi retrouver le XV de France en quart de finale de la Coupe du monde.

Sur le papier, tout était réuni. Les joueurs, les conditions et l’enjeu. Le dernier vainqueur du Tournoi des VI Nations, auteur du Grand Chelem, contre le finaliste de la dernière Coupe du monde, deuxième du Rugby Championship cet été. Avec, en ligne de mire, une place de premier de poule. Sa signification ? Au vue des dynamiques de ces derniers mois, elle devrait permettre au leader du groupe D d’éviter l’Angleterre en quart de finale… et donc d’affronter selon toute vraisemblance le XV de France.

18 points d'avance pour le Pays de Galles

Est-ce l’envie d’éviter le XV de la Rose ou la motivation d’affronter les Bleus qui a poussé les deux équipes à se livrer à un match de haute intensité ? Quoi qu’il en soit, Australiens et Gallois ont offert une grande partie de rugby, rythmée dès le départ par un XV du Poireau entreprenant face à de pâles Wallabies. Dan Biggar anime d’une main de maître les offensives et capitalise la domination des siens : d’abord en claquant un drop bien senti après 30 secondes, puis en adressant une passe au pied millimétrée vers Hardleigh Parkes. En bord de touche, le centre s’impose en l’air et aplatit le premier essai (13e).

Si les Australiens répliquent sur une action similaire, initiée par Bernard Foley et conclue par Adam Ashley-Cooper (21e), les joueurs de Warren Gatland étouffent leurs adversaires. Et Garteh Davies accentue l’avance avec une interception et un contre fatal sur 60 mètres (39e, 23-8). Après la pause, Rhys Patchell pense même porter l’estocade en ajustant le deuxième drop de la partie (44e, 26-8).

Direction les quarts... face aux Bleus ?

18 points de retard, l’affaire semble entendue. Mais pour un match de haut niveau, il faut deux équipes dans leur (quasi) meilleur jour. La rencontre a pris une toute autre tournure au moment où l’Australie s’est faite violence pour inverser la pression. Domination territoriale, main sur le ballon… les Aussies prennent le dessus et Dane Haylett-Petit plante l’essai de l’espoir (47e, 26-15). Les grosses séquences de Wallabies se multiplient et le rideau gallois plie une nouvelle fois sous un dernier assaut de Michael Hooper (64e, 26-22). Le scénario du match est en train de s’inverser totalement, d’autant que Matt Toomua remet les Gallois à portée de fusil (68e, 26-25).

Mais sur l’une des rares incursions galloises dans les 22m australiens lors du deuxième acte, Patchell se voit offrir l’opportunité d’assurer le succès des siens. L’ouvreur ne tremble pas et trouve les poteaux (72e, 29-25). Les dernières offensives australiennes resteront vaines. Le pragmatisme gallois du début de match aura été payant. Un signal fort envoyé par le XV du Poireau, lui qui vise une troisième qualification de son histoire dans le dernier carré d’un Mondial. Et qui pourrait bien croiser la route des Bleus en quart de finale.

Maxime Gil gil_maxime_34