Coupe du Monde 2019 : Le jeu au pied de Camille Lopez, arme décisive de la victoire des Bleus

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Camille Lopez
Camille Lopez | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Grâce à un jeu au pied efficace, Camille Lopez a été l’un des grands artisans de la victoire bonifiée des Bleus face aux Etats-Unis (33-9).

Il a été le héros de Tokyo, grâce à un drop de grande classe devenu décisif lors de la victoire des Bleus il y a dix jours face à l’Argentine. Point de héros ce mercredi à Fukuoka, au terme d’une victoire flatteuse et difficile pour le XV de France face aux Etats-Unis, mais une nouvelle fois, Camille Lopez a fait étalage de son talent jeu au pied pour aider des Bleus longtemps balbutiants.

à voir aussi Coupe du monde de rugby : Un XV de France fébrile assure l'essentiel face aux Etats-Unis Coupe du monde de rugby : Un XV de France fébrile assure l'essentiel face aux Etats-Unis

“On avait l'intention de mettre le ballon derrière leur ligne, de leur mettre la pression.” Alors que Jacques Brunel a mis l’accent à l’entraînement sur le jeu au pied offensif, les consignes étaient claires ce mercredi : mettre à profit les conditions pluvieuses et le jeu agressif des Etats-Unis pour profiter des espaces dans le dos de la défense américaine. Des consignes rapidement appliquées sous l’impulsion d’un Camille Lopez omniprésent.

Du jeu au pied d’occupation et des chandelles précieuses pour mettre les USA sous pression (2e, 13e, 15e) et un petit par-dessus parfait aux 22 mètres avec un rebond favorable devant Yoann Huget pour permettre aux Bleus d’ouvrir le score (6e), le Clermontois s’est mué en chef d’orchestre de l’attaque des Bleus. Une première passe décisive avant une inspiration, magnifique, sur une transversale millimétrée pour les mains de Raka, qui convertissait l’offrande en bout de ligne (24e).

De quoi bien lancer les Bleus avant que l'ouvreur ne s'éteigne progressivement. Un coup d'envoi envoyé directement en touche (32e) donnait le ton du gros trou d'air français à venir, le N°10 des Bleus peinant par la suite à trouver des solutions et à retrouver de l'allant et de la variété au pied face à la défense pressante des Américains, peu aidé il est vrai par des Bleus recroquevillés dans leur partie de terrain pendant une bonne partie de la deuxième mi-temps. Et c’est quand il a de nouveau remis la pression au pied à l’heure de jeu que le XV de France a repris des couleurs et de l’air. C’est lui de nouveau qui trouve Raka sur un renversement de jeu, avant que l’action ne se termine par l’essai du bonus signé Baptiste Serin (70e).

Décisif sur trois des cinq essais français, et avec un 100% au pied (3/3, 6 points), Camille Lopez a livré une prestation solide offensivement pour permettre aux Bleus d'aller chercher un point de bonus précieux. Arrivé au Japon comme doublure de Romain Ntamack, le Clermontois a montré qu’il était capable de tenir la baraque au poste de N°10. Son association tardive avec Ntamack, replacé en trois-quart centre lors des dix dernières minutes face à l’Argentine puis en toute fin de match face aux Etats-Unis, aura peut-être de quoi donner des idées à Jacques Brunel pour la suite.