Coupe du monde 2019 : Le Japon bat l'Ecosse et se qualifie pour son premier quart de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
La joie des joueurs du Japon Rugby 2019 Mondial
Les Japonais peuvent exulter : ils sont qualifiés pour le premier quart de finale de leur histoire ! | Daisuke Tomita / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ils l'ont fait ! Et de quelle manière... Auteur d'une première période incroyable, les Japonais sont venus à bout de l'Ecosse (28-21) dans le dernier match de la phase des poules de la Coupe du monde de rugby. Grâce à ce succès, le Japon se qualifie en quarts de finale pour la première fois de son histoire !

Rangez les calculettes, il n'y a finalement rien à compter. Car pour la première fois de son histoire, le Japon s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde ! Si plusieurs scénarios offraient la possibilité de voir les Nippons prendre leur quart, ces derniers ont opté pour la solution la plus simple, la plus efficace et surtout, la plus prestigieuse. Les Japonnais, toujours aussi insouciants et désireux de faire du jeu, beaucoup de jeu, se sont imposés face à l'Ecosse (28-21) dans l'ultime rencontre de la phase des poules du Mondial. Grâce à une première période parfaite, à sens unique, le Japon a littéralement anesthésié un XV du Chardon trop longtemps sans solution. Avec ce succès, les Brave Blossoms se sont également offert la première place de leur groupe et, par conséquent, n'affronteront pas les All Blacks en quarts mais l'Afrique du Sud.

Ils la voulaient absolument celle-là... Dans un International Stadium de Yokohama plein à craquer, les Japonais avaient ce regard qui en dit long. Plus que jamais prêts à en découdre, les hommes de Jamie Joseph avaient à cœur de prouver au monde de l'ovalie que leur qualification ne tenait pas qu'à une histoire de match annulé. Car pendant longtemps, la tenue de cette rencontre ô combien importante n'était pas certaine, la faute au typhon dévastateur, Hagibis. Les conditions météorologiques ayant été plus clémentes que prévues, la partie a bien commencé à l'heure.

Fukuoka le virevoltant

Du coup, les Japonais n'ont pas traîné pour lancer les débats sur un rythme effréné... Outre ces deux pénalités concédées d'entrée, et un essai rapidement encaissé (7e, 0-7) par Finn Russell, les rouge et blanc ont offert un récital de rugby. Une véritable merveille du jeu. Des mouvements en permanence, de la vitesse et surtout des enchaînements techniques de grande classe. L'Ecosse, plutôt spectatrice que joueuse sur cette première période, a été liquéfiée. C'est donc Kotaro Matsushima, désormais meilleur réalisateur du Tournoi avec 5e essais, qui a ouvert le bal au terme d'une action de toute beauté rondement menée par Kenki Fukuoka auteur d'une passe après contact magnifique (18e, 7-7). Jusqu'à la pause, les Nippons ont donné cette incroyable impression que plus rien ne pouvait les contrarier.

VIDÉO - Le match en stats

Submergé à l'image des statistiques à la mi-temps (120 passes contre 22, 21 défenseurs battus contre 4, 6 offloads à 0 ou encore 63 rucks gagnés contre 19), le XV du Chardon pliait sur chacune des offensives adverses. Inagaki (26e), mais surtout Fukuoka, auteur d'un doublé exceptionnel (40e et 43e), ont également trouvé la terre promise, permettant ainsi au Japon de faire un grand bond vers les quarts de finale (28-7, 43e). Les Ecossais, à l'image de leur flanker Jamie Ritchie (24 plaquages, 3 turnovers gagnés), ont tout de même sonné la révolte. Un sursaut d’orgueil intervenu beaucoup trop tard... Malgré deux essais inscrits coup sur coup (28-21, 55e) par Nel et Fagerson, la messe était dite. Et l'ovalie écrivait une nouvelle page de son histoire, le Japon ayant enfin obtenu son billet pour monter dans le quart.