Ecosse rugby

Coupe du monde 2019 : en écrasant la Russie, l'Ecosse conserve ses chances de qualification en quart de finale

Publié le , modifié le

L'Ecosse a battu très largement la Russie ce mercredi pour son troisième match de la Coupe du monde au Japon (61-0). En décrochant le bonus offensif, le XV du Chardon reste maître de son destin quant à la qualification en quarts de finale. Les Écossais joueront leur place face au pays hôte, dimanche.

L'Ecosse n'a pas dit son dernier mot dans cette Coupe du monde. Contraint à la victoire depuis ses débuts manqués face à l'Irlande, le XV du Chardon n'a pas failli. Après une victoire large sur les Samoa, les Ecossais ont enchaîné par un nouveau succès ample face à la Russie, avec le bonus offensif (61-0). Ce mercredi, ils ont déroulé face à la modeste équipe russe, qui concède une quatrième défaite en autant de matches. C'est la cinquième fois de son histoire en Coupe du monde, la deuxième fois de cette édition, que l'Ecosse n'encaisse aucun point. 

Largement favoris, les protégés de Gregor Townsend ont facilement débordé la défense adverse, avec neuf essais. L'écart a vite été creusé notamment par un Adam Hastings très incisif : 16 points en première période sur les 21 écossais (deux essais et trois transformations). C'est en début de seconde période que l'Ecosse a obtenu le point du bonus offensif, portée par un George Horne auteur d'un triplé. 

Une finale de groupe face au Japon

Pour l'Ecosse, ce point offensif s'avère primordial pour la suite de la compétition. Elle est ainsi revenue à un point de l'Irlande et quatre du Japon. Si le XV du Trèfle devra valider sa place en quarts de finale en battant les Samoa samedi, l'Ecosse s'offre comme un huitième de finale face au Japon.

En effet, en bénéficiant de ce point de bonus offensif, le XV du Chardon n'est plus contraint à une victoire bonifiée sur le pays hôte pour lui passer devant. Seule une victoire, toutefois en empêchant les Japonais d'empocher un bonus, suffirait pour leur chiper la place. Ce scénario pourrait également être simplifié pour l'Ecosse en cas de contre-performance de l'Irlande face aux Samoa.