Coupe du monde 2019: 12 changements dans le XV de France pour jouer les USA, avec Machenaud-Lopez à la charnière

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Maxime Machenaud, le demi de mêlée de l'équipe de France
Maxime Machenaud, le demi de mêlée de l'équipe de France | AFP - FRANCK FIFE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Comme annoncé par la presse depuis trois jours, l'encadrement de l'équipe de France a procédé à une large rotation pour affronter les Etats-Unis mercredi, dans la poule C de la Coupe du monde. De l'équipe victorieuse de l'Argentine voici dix jours, il ne reste que l'ailier Huget, le centre Fickou et le 2e ligne Iturria, replacé en 3e ligne. Pour le reste, la charnière est offerte à l'expérimenté duo Machenaud-Lopez, Picamoles revient en 8 avec le statut de capitaine, et Ramos prend le 15.

Le secret avait été éventé depuis plusieurs jours. Au coeur d'une longue attente de 12 jours entre les deux premiers matches, l'équipe de France n'a pas pu tenir secrète sa composition pour affronter les Etats-Unis. Douze changements, c'est bien ce que l'encadrement a décidé d'opérer entre les vainqueurs de l'Argentine et ceux qui vont disputer ce deuxième match. Même si Jacques Brunel, le sélectionneur, tente un contre-pied: "Il y a beaucoup de changements, mais sans qu'il y en ait malgré tout car 17 joueurs étaient sur la feuille de match le week-end dernier (23-21 contre l'Argentine). Même s'ils n'étaient pas tous titulaires. Il n'y a que six nouveaux".

Deux équipes à penser pour les USA puis les Tonga 4 jours après

Ce match, largement à la portée des Bleus, contre une équipe qui s'est inclinée (45-7) contre l'Angleterre jeudi dernier et a écopé du premier carton rouge de la compétition, sert donc à donner du temps de jeu à tout le monde. "On a essayé de d'équilibrer sur les deux parties, de faire jouer tout le monde. Certains vont doubler. On a essayé de tenir compte aussi de la forme et de l'état santé de chacun. Il a fallu composer deux équipes", explique le sélectionneur. Car ce n'est pas tant les USA qui donnent des migraines au staff, mais plutôt l'enchaînement avec un bras de fer à engager quatre jours après contre les Tonga (dimanche, 9h45). Face à des Américains puissants mais moins que les Tongiens, l'équilibre à trouver était d'avoir de la puissance tout en préservant certains cadres en vue de ce second match de la semaine.

Et sur le plan comptable, ces deux prochains matches sont presque des finales. Car si la France gagnait ces deux rencontres (ce qui aurait une certaine logique), en prenant un bonus offensif, et que dans le même temps l'Argentine s'inclinait contre l'Angleterre (samedi), la qualification serait en poche avant même de défier le XV de la Rose.

Et puis, il y a eu les impondérables: les blessures et forfaits de Wesley Fofana et Demba Bamba. Appelés à les suppléer, Pierre-Louis Barassi (1re convocation) et Sedate Gomes Sa (pas encore arrivé au Japon)  ont réduit un peu la rotation. C'est ainsi que Gaël Fickou est maintenu au centre, pour composer un duo avec Sofiane Guitoune, le seul 2e centre à avoir suivi toute la préparation à cette Coupe du monde, et laisser souffler Virimi Vakatawa. En 1re ligne, Emerick Setiano s'empare de la place de pilier droit pour sa première titularisation, mais le staff a été obligé de placer sur le banc Rabah Slimani, comme les autres titulaires face aux Pumas. 

A la charnière, Camille Lopez, auteur du drop victorieux contre les Argentins, a pris les galons de titulaire avec Maxime Machenaud comme demi de mêlée. C'est le duo le plus expérimenté de la France dans ce secteur de jeu. Baptiste Serin, qui avait livré quelques états-d'âme à ne pas jouer durant la semaine, va découvrir le banc de touche. "Maxime Machenaud a été remplaçant sur le premier match, on a choisi de le faire débuter. On est resté dans la continuité de notre premier choix. On espère par la suite que Baptiste aura aussi sa chance", a commenté Brunel.

Picamoles relancé

En 3e ligne, Louis Picamoles retrouve une place de titulaire, avec le rôle de capitaine en plus. De quoi le relancer après une préparation où il est passé d'un statut de titulaire à celui de point d'interrogation au moment de la liste des 31. "Oui il s'imposait", a tranché Jacques Brunel. "C'est celui qui a le plus d'expérience dans cette équipe remaniée. Et c'est un poste et un rôle qu'il connaît (à Montpellier). C'est celui qui présentait le plus de garanties." Arthur Iturria, titulaire en 2e ligne voilà dix jours, est replacé à un poste de 3e ligne aile, pour lequel il avait été sélectionné pour cette Coupe du monde. Ce changement est permis par le retour de suspension de Paul Gabrillagues, qui composera la 2e ligne avec Bernard Le Roux, pour un alliage plutôt mobile. La 1re ligne sera totalement novice ensemble avec le trio Setiano-Chat-Baille, avec une bonne puissance de pénétration, mais une certaine inexpérience.

Enfin, derrière, avec le trio de fond de terrain Ramos-Raka-Huget, on a placé des joueurs de relance pour ne pas renier la nouvelle philosophie de jeu du XV de France. Quant au banc, il peut faire peur: hormis Baptiste Serin, tous les autres étaient titulaires contre l'Argentine. De quoi apporter de l'énergie et de l'expérience en fin de match si d'aventure l'avantage contre les USA était précaire. A signaler que Charles Ollivon et Wenceslas Lauret (3e ligne), Virimi Vakatawa et Damian Penaud (3/4), et Antoine Dupont (demi de mêlée) sont les seuls du premier match à être absents de la feuille de match de cette deuxième sortie des Bleus.

Trois hommes pour un buteur

Avec Thomas Ramos, Camille Lopez et Maxime Machenaud, le XV de France dispose de trois buteurs dans leurs clubs respectifs. Il y a donc abondance de biens. Qui butera contre les Etats-Unis ?  "Ils vont choisir aujourd'hui. Ce matin, ils sont allés buter, cet après-midi ils buteront après l'entraînement. Le choix se fera là", a déclaré Jacques Brunel. Si le buteur désigné venait à faillir mercredi, il aurait des roues de secours sur le terrain...

Composition de l'équipe

Ramos - Raka, Guitoune, Fickou, Huget - (o) Lopez, (m) Machenaud - Camara,  Picamoles (cap), Iturria - Gabrillagues, B. Le Roux - Setiano, Chat,  Baille
Remplaçants: Poirot, Guirado, Slimani, Vahaamahina, Alldritt, Serin, Ntamack, Médard