Toulouse Leicester McAlister 102012
Luke McAlister. | PHOTOPQR / LA DEPECHE DU MIDI

Coupe d'Europe: Un week-end mi-figue, mi-raisin

Publié le , modifié le

Le Racing-Métro, le Stade Toulousain, l'ASM Clermont et le RC Toulon ont parfaitement négocié leur entrée en H-Cup, contrairement au Biarritz Olympique, défait par les Harlequins, et au Castres Olympique, incapable de bousculer l'Ulster. Retour sur un week-end de Coupe d'Europe mi-figue, mi-raisin pour les clubs français.

Le Racing et le Stade Toulousain à la fête

POULE N.1. Première réussie pour le RM92. Opposés au Munster, les Franciliens ont débuté leur campagne européenne par un succès probant (22-17) dans des conditions pourtant délicates. "Nous étions en danger (...) et la pluie n’arrangeait rien et compliquait le contrôle du ballon. Nous avons réussi à le faire. Cette victoire nous relance dans les têtes", a assuré le demi de mêlée, Maxime Machenaud, satisfait du devoir accompli. Et pour cause : en délicatesse en Top 14, le club des Hauts-de-Seine s'est offert un bon bol d'air frais avant de retrouver les Saracens, en démonstration samedi à Murrayfield (45-0). Ils en auront besoin.

POULE N.2. Contrat rempli également pour Toulouse. Malgré une première période accrochée, les Rouge et Noir ont fait la différence, juste avant la pause, pour se débarrasser d'une faible équipe de Leicester (23-9). Le quadruple champion d'Europe -éliminé en quarts la saison passée- s'est notamment reposé sur son jeune centre, Gaël Fickou (18 ans), auteur du seul essai de la rencontre. "C'était un match difficile, on ne peut que féliciter les acteurs qui se sont remonté les manches et ont tenu le coup jusqu’au bout", a salué le coach du ST, Guy Novès. De bon augure pour la suite. 

Biarritz et Castres avec des regrets

POULE N.3. Grosse désillusion pour le B.O. En déplacement à Twickenham, les Basques ont, un temps, contesté le succès aux Harlequins (13-13 à la pause). Mais finalement, la logique a été respectée, Biarritz encaissant un cinglant 27-0 en seconde période. "Il va falloir mettre les bouchées doubles", a indiqué le troisième ligne, Wenceslas Lauret. Objectif : une réaction impérative à Aguilera contre les Zebre.

POULE N.4. Castres refroidi d'entrée. Il n'y a pas vraiment eu de miracles pour les Castrais sur la pelouse de l'Ulster. Plus que la manière, c'est l'ampleur du score (41-17) qui marque. Mais les Tarnais savent qu'ils ne seront pas les seuls à revenir bredouille d'Irlande. "On a joué un grand d'Europe et on n'a pas lâché, a déclaré le coach des avants, Laurent Travers. On est à la fois loin d'eux et pas très loin, il faut encore acquérir de l'expérience." Toujours est-il qu'une réponse est attendue face à Northampton…

Clermont et Toulon au top

POULE N.5. Départ canon pour Clermont. Large vainqueur des Scarlets (49-16), les Auvergnats ont par ailleurs décroché le bonus offensif. "On prend cinq points, c'était l'objectif", s'est satisfait le coach Vern Cotter. L'essentiel est fait, et de belle manière. La Coupe d'Europe ne pouvait mieux commencer.

POULE N.6. En tête du Top 14, avec sept victoires en huit journées, le RCT a étalé ses nouvelles ambitions européennes face à Montpellier (37-16), avec en prime un bonus offensif en prime (37-16). Prochaine destination pour les Varois : Cardiff. Là-bas, Toulon devra tenir son rang de favori.